Le XXIe siècle sera moral

Une pensée me hante: dans la plupart des conflits, y compris les plus graves, la "denrée" cruciale est la justification morale.

Dit autrement: la plupart des conflits sous nos yeux soit émergent d'un sentiment moral, soit mettent en cause pour les diverses parties des questions morales essentielles. Conflits sociaux internes aux états, conflits internationaux, tous se jouent, de plus en plus, sur le terrain de la justice (morale).

Les enjeux politiques, économiques, etc., eux-mêmes, ne peuvent plus être poursuivis si ce n'est en se disputant le terrain de la justification morale.

Il me semble que comprendre ceci nous aide à éclairer l'éclatement, le cours et le dénouement de bien des conflits actuels. Cela explique aussi, sur un autre plan, le succès croissant de la philosophie politique / philosophie morale.

Mais je peux faire, en pensant de la sorte, fausse route.

A suivre.

JRdS

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.