Régimes alimentaires : le marché du désespoir

Alors que la saison d’été bat son plein, la course à la minceur est lancée. Les vendeurs de régimes alimentaires voient leur chiffre d’affaire s’envoler  alors que les clients pleins d’espoirs ne perdent pas un gramme.Malgré la mise en garde contre les dangers des régimes alimentaires à-tout-va, le public est totalement happé par la multitude de site web de régime et les campagnes publicitaires vantant les mérites d’une pilule miracle, d’une diète efficace et rapide.

Alors que la saison d’été bat son plein, la course à la minceur est lancée. Les vendeurs de régimes alimentaires voient leur chiffre d’affaire s’envoler  alors que les clients pleins d’espoirs ne perdent pas un gramme.

Malgré la mise en garde contre les dangers des régimes alimentaires à-tout-va, le public est totalement happé par la multitude de site web de régime et les campagnes publicitaires vantant les mérites d’une pilule miracle, d’une diète efficace et rapide.

Les régimes de renom ont de quoi eux aussi faire profil bas. Car même s’ils permettent à leurs adeptes de perdre très vite quelques kilos, ils reboostent in fine la reprise de poids et, par la même occasion, enfoncent un peu plus leur clientèle dans la déprime.

 Quant aux gélules à l’ananas, aux feuilles de papayer, à l’extrait de pépin de pamplemousse et autres fantaisies, elles ne font qu’enrichir les vendeurs de rêve et ruiner les illusions des personnes en surpoids, quand elles n’entraînent pas des problèmes de santé. 

les nouveaux géants de la minceur

Le régime weight watchers a eu son heure de gloire et c'est fait détrôner par le régime Dukan qui c’est vendu à des millions de méthodes.

Or il s’avère qu’après trois années de diète, huit à neuf personnes sur dix ayant appliqué le régime Dukan à la lettre ont repris au moins leur poids de départ, voire récupéré quelques kilos supplémentaires.

Une petite prime dont les dukaniens auraient pu se passer. Le régime Dukan est aujourd’hui plus qu’hier dans le collimateur des spécialistes de la santé qui se débattent contre une diète pas si miraculeuse qu’elle semble y paraître.

Ses clients commencent à soupçonner de plus en plus l’entreprise de mercantilisme, contraints à reconnaître amèrement que si fonte il y a eu, elle ne concerne réellement que leur compte en banque.  

Un moindre mal si l’on considère les risques d’hypertension, de diabète de type 2 et autres maladies cardiovasculaires entre autres qui peuvent se développer suite à certaines méthodes pour le moins tapageuses.

Chaque année, la polémique refait surface, et les spécialistes des comportements alimentaires tentent avec une énergie exponentielle de mettre la population en garde contre les dangers des régimes pour maigrir, parfois malheureusement de façon inefficaces et dangereuses.

La sonnette d’alarme a beau être tirée, le marché du désespoir prend de l’ampleur.

Or si la santé est réellement dans notre assiette, encore faut-il savoir ce que l’on y sert.

Le marché des régimes amaigrissants ne s’est jamais aussi bien porté, et il est terrifiant de constater qu’il ne se contente même plus de friser l’indécence. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.