Troc et Consommation Collaborative

TIME Magazine, mars 2011 : la consommation collaborative fait partie des 10 idées qui vont changer le monde selon le magazine américain.

TIME Magazine, mars 2011 : la consommation collaborative fait partie des 10 idées qui vont changer le monde selon le magazine américain.

 Dans l’article correspondant Bryan Walsh affirme qu’ « Un jour, nous regarderons le XXe siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses ».

Nous en sommes en effet en train de passer du 20ème siècle de consommation à outrance et de possession boulimique au 21ème siècle de partage.

Et puis ce n’est plus la peine de se voiler la face on est fauché et ne pouvons plus consommer à outrance comme ce fut le cas à une époque ! Non seulement notre pouvoir d’achat est en baisse mais c’est aussi la planète qui s’épuise à fournir de l’énergie pour produire toujours plus.

Ainsi, on voit naitre chaque jour des consciences écologiques et sociales.

La consommation collaborative s’inscrit dans cette démarche. L’idée n’est pas de tout partager ni de se mettre à chanter l’internationale mais de « mieux » consommer car on se rend compte que l’hyperconsommation ne nous rend pas forcément plus heureux.

Exemple : Pourquoi ne pas louer ma perceuse qui passe la plupart de son temps à dormir au fond de mon garage ? Pourquoi ne pas troquer des vêtements qu’on ne porte plus afin d’en acquérir d’autres ?

La consommation collaborative permet de redonner vie à de nouveaux produits, d’échanger des services, de gagner de l’argent en louant votre maison, voiture ou perceuse.

L’idée peut paraitre un peu bobo-écolo mais bien au-delà de l’aspect écologique ce sont les aspects financier et humain qui font le succès de ce mode de consommation.

Deux études réalisées récemment par IPSOS et l’Obsco démontrent qu’une majorité des français est concernée par ce phénomène.

Par exemple  83% d’entre eux estime que l’utilisation d’un objet est plus importante que sa possession et que toutes les catégories sociodémographiques sont concernées.

Par exemple le troc est une pratique collaborative qui connaît un vrai boom avec 32 % des français qui déclarent le pratiquer d’après l’Observatoire Cetelem 2013 et d’après l’étude ils seront 56 % dans les années à venir !

Au-delà de la crise, Le développement d’Internet y est pour beaucoup avec des sites comme Pretachanger.fr permettant d’échanger facilement ses vêtements ses vêtements et accessoires de mode et compte plus de 100 000 articles disponibles en troc en quelques mois seulement.

Ce site ne permet pas de vendre et se pose en véritable alternative à l’achat et au vide dressing, on peut seulement échange un article contre article  ce qui permet de consommer sans payer, de recycler et de consommer de façon collaborative.

Qu’il soit financier, écologique ou social vous avez forcément un intérêt à tester la consommation collaborative!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.