Billet de blog 1 mai 2020

L’internationale au balcon : Karl Marx violenté par Adolphe Sax !

Un test : si je chantais l'internationale de mon balcon ? Histoire de m'adresser aux vastes masses qui passent faire leur jogging ou acheter leurs légumes bio (je suis dans un quartier résolument bobo) Expérience réussie, malgré quelques aléas...

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'idée est simple : puisqu'il faut que nous manifestions "aux fenêtres", l'idée est de chanter à tue tête la chanson de référence du mouvement ouvrier. L'internationale est de circonstance ! Mais bon, je pense aussi a un hommage appuyé a Jacques Higelin auteur d'une inoubliable version blues de ce hit absolu de la chanson de manif (qui lui avait valu à l'époque quelques quolibets et soufflets de quelques trotskystes et maoistes bornés (pléonasme) Aussitôt j'empoigne mon saxophone et je fais un magnifique couac !

Mon chat, tiré de sa sieste me regarde d'un air mauvais.  Ma charmante compagne me voue aux gémonies et m'explique que non, une version free jazz de l’hymne d’Eugène Pottier n'est pas une bonne idée. Le fils avec lequel je suis confiné évoque son livre de torture chinoise qu'il est en train de consulter et me promet un traitement aux petits oignons si je persiste dans mon idée regrettable. Mon autre fils, explique qu'il est réfugié a Berlin justement pour échapper aux assauts de mon alto perce oreille Bref le monde entier est ligué contre moi. 

C'est vrai que les débuts sont quelque peu difficile voir erratique. Faut dire que mon saxophone est en train de tomber en morceau et qu'il me reste qu'une anche qui commence lentement mais surement à se désagréger... Bref, le départ est laborieux. La preuve par la vidéo...  

L'internationale confinée : apprentissage (laborieux) Mon premier essai de l'internationale ! © Jazz Hotte

Mais je suis têtu (quelque uns et quelques unes ont pu s'en rendre compte dans nos échanges médiapartiens) donc je continue. Le chat hurle à la lune (ce qui est étrange pour un félin, mais passons) ma chère et tendre fonce au pharmacien s'acheter des boules quies et mon fils me regarde d'un air inquiétant tout en fouraillant dans son bazar (scie égoïne, ciseaux) ce qui ne présage rien de bon.... 

Mais l'un dans l'autre, je commence a maîtriser plus ou moins le truc (plutôt moins que plus mais bon)  

Je commence a téléphoner a mes camarades du quartier, histoire de faire les joli.es cœurs et c'est à ce moment là que ce vicieux de chat passe subrepticement prés de mon instrument qu'il fait chuter. Evidemment ma dernière anche n'y résiste pas ! 

Mon chat serait il devenu macroniste ? Je ne peut pas penser qu'il soit tombé si bas (cela dit, sa façon de regarder les souris ressemble assez facheusement à la façon dont Macron nous considére NOUS) 

Mais heureusement mon fils cadet sauve le coup ! ET il déclame a tue téte "débout les damnés de la terre debout les forcat de la fin" ce qui suscite un commencement de début de rassemblement sous ma fenétre ! C'est pas vraiment le quartier, et en plus on habite en face d'un comico qui est connu pour sa propention a faire des bavures (pléonasme) mais l'un dans l'autre, on a passé une demis heure assez agréable et on peut etre rassuré : il reste des énergies contestatrices dans ce pays ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier