Pérenniser le statut de l'alternant

Pour 2012, l'Association nationale des apprentis de France (Anaf) propose cinq mesures pour que «la condition de l'alternant (devienne) un vrai statut à mi chemin entre l’étudiant et le salarié».

Pour 2012, l'Association nationale des apprentis de France (Anaf) propose cinq mesures pour que «la condition de l'alternant (devienne) un vrai statut à mi chemin entre l’étudiant et le salarié».

----------

Ces dix dernières années, les formations en alternance se sont développées et standardisées. Les entreprises qui ont largement été incitée à embaucher des apprentis ont peu à peu été conquises.

Cependant, on ne parle que trop peu de la difficulté que rencontre les jeunes à décrocher un contrat, leur représentativité dans la vie étudiante, et les abus dont ils sont victimes qu’ils proviennent des employeurs mais aussi de certaines écoles peu scrupuleuses (recrutement bas de gamme, contenu des cours non adapté aux métiers visés...)...

C’est pourquoi, les membres de l’Anaf accompagnent, conseillent et proposent des solutions pour faire de la condition d’alternant un vrai statut à mi-chemin entre l’étudiant et le salarié:

1-Conserver le Ministère de l’alternance avec de vrais moyens pour y animer la vie des apprentis

2-La création d’un label des formations en apprentissage pour permettre aux jeunes de choisir un cursus adapté à leurs attentes.

3- Stopper l’obligation d’insertion professionnelle exercée sur les Universités leur recommandant de ne pas recruter d’étudiants issus de formations en alternance, les empêchant ainsi de poursuivre leurs études au niveau supérieur.

4- Refonder le système électoral et démocratique des universités en créant des postes réservés aux apprentis et adapter les scrutions aux rythme de leur formation.

5- Développer des formations en alternance dans les matières traditionnelles (formations littéraires, économiques, histoire-géo, psychologie, sociologie...) à l’université afin d’apporter un soutien pédagogique dans les collèges et dans les lycées.

L’Anaf apporte également son aide dans leurs recherches de contrats aux futurs alternants en proposant des ateliers CV, entretiens de motivations...
Afin de dynamiser la vie «étudiante-professionnelle» et aider les jeunes à développer leur réseau, l’Anaf organise régulièrement des Afterwork. Ces rendez-vous mensuels sont l’occasion de rencontres entre professionnels d’expérience, jeunes en alternance et futurs apprentis.

Le prochain Afterwork de l’Anaf aura lieu:

Jeudi 19 janvier à 19h30 au Dupont Café 25, boulevard de Sébastopol – 75001 – PARIS

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.