Son blog
978 abonnés Le blog de Les invités de Mediapart
Ses éditions
1 / 14
Voir tous
  • Gloire à Mehdi Ben Barka!

    Par
    Alors que l'année 2020 marque le 100ème anniversaire de sa naissance de Mehdi Ben Barka, pour contrer l’amnésie organisée autour de sa mémoire de Mehdi Ben Barka, un grand nombre de personnalités affirment leur soutien à la famille de M. Ben Barka, « fidèles à la mémoire de l’homme qui a éveillé et nourri l’esprit de résistance des peuples soumis au joug colonial, puis à l’oppression et l’exploitation de l’ordre néocolonial ». Ils demandent que vérité soit faite sur les circonstances de son assassinat. 
  • Cet islam qui assassine et rend fou

    Par
    Haoues Seniguer et Steven Duarte, deux chercheurs en études arabes et islamologie explicitent l'alternative face à laquelle nous sommes : «­Soit nous cédons aux sirènes de la vendetta et, pour répondre à un acte de barbarie, nous détruisons une à une les digues de notre État de droit démocratique, en transformant une partie de nos concitoyens musulmans en "cinquième colonne", soit nous croyons véritablement en la supériorité de nos valeurs démocratiques et, bien qu’intraitables à l’encontre des véritables complices opérationnels des terroristes, nous cessons alors de placer sur un même plan tout et son contraire.­­­ »
  • Contre les semeurs de haine, nos solidarités

    Par
    Après les graves accusations de G. Darmanin et la surenchère de déclarations stigmatisant des citoyens, Fatna Seghrouchni et Jules Siran, co-secrétaires de SUD éducation, déplorent le démantèlement de l'Education Nationale et rappellent son rôle fondamental. « C’est en faisant confiance à la professionnalité des enseignant·e·s et en leur donnant enfin les moyens d’exercer convenablement leur mission de service public, qu’il sera possible de faire pièce aux réactionnaires et aux intégristes ».
  • Une victime de violences écope de 7 ans de prison: il faut protéger, pas incarcérer!

    Par
    Adriana Sampaïo a voulu protéger sa fille aînée, que son conjoint battait. Après l'avoir poignardé pour se défendre, elle fut condamnée à 7 ans de prison. Un ensemble de militant·e·s et de collectifs féministes déplorent que l’État, au lieu de les protéger, inflige aux victimes de violences une « double peine en les traitant comme des coupables quand elles n’ont plus d’autre choix que celui que la société leur a laissé: se défendre d’elles-mêmes ». 
  • Mouvement EndSARS au Nigéria: les massacres de manifestants doivent cesser, la France doit condamner

    Par
    Depuis le 8 octobre, des milliers de Nigerian·e·s manifestent contre les violences policières. « Les jeunes Nigerian·e·s le disent aujourd’hui haut et fort : ils n’accepteront plus d’être tués en toute impunité ». Alors que le gouvernement et l'armée nigérians nient leur responsabilité dans la répression du mouvement, un collectif de quatre universitaires appellent Emmanuel Macron à prendre la parole pour condamner les violences policières. 
Voir tous
Voir tous