Billet de blog 8 nov. 2020

Un crime contre l'espoir

Ce soir, Dimanche 8 novembre 2020, TF1 ouvre grands ses plateaux pour une mauvaise action.

Jean-Pierre Boudine
Mathématiques. Musique.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce soir, Jean-Luc Mélenchon adoube la reconduction en 2022 d'une équipe archi réactionnaire.

Macron ? Philippe ? Le Pen ? Ils ont tous, ce soir un motif pour faire "péter une rôteuse" !

Sa candidature prétend enterrer l'espoir d'une gauche au second tour.

Mélenchon n'est pas seulement celui qui a perdu ses nerfs lors des perquisitions, prouvant à tout un peuple qu'il n'avait pas les qualités d'un homme d'état.

Il est celui qui a insulté les communistes "Vous êtes la MORT et le NÉANT". Il est celui qui, pendant quatre ans a gouverné son mouvement, la France Insoumise, en autocrate, tournant le dos, en paroles et en actes, à la démocratie.

Il s'est trompé sur tout : en juin 2017 il a lancé ses troupes à l'assaut d'une majorité législative, refusant toute alliance, visant les 200 députés, mais tout heureux d'en décrocher quand même 15.

Il a fait perdre à son camp l'élection partielle "donnée" du siège de Manuel Vals. D'un virage politique à l'autre, il est tombé, électoralement, aux élections européennes au score misérable où il avait conduit le PS. Il a présenté aux municipales des listes de division qui ont toutes échoué et ne s'est rallié que du bout des lèvres aux équipes qui ont gagné Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille ...

Il est la caricature du Tribun de la cinquième République, qui s'arroge tous les pouvoirs et refuse tous les débats.

Il a menti pour justifier sa candidature, sous prétexte de "désaccords indépassables" entre les forces de gauche, sur l'écologie, la planification, l'Europe, la sixième République, le nucléaire, alors que lui-même, sur chacun de ces sujets, a varié, navigué, changé. On se souvient en particulier de sa position sur l'UE, radicale en 2012, bien plus modérée en 2019... Sur tout ces points, toute personne de bonne foi sait que les désaccords sont mineurs, relativement aux enjeux.

Il présente sa candidature au motif de désaccords dont il a refusé de débattre.

Alors que nous dérivons vers un monde socialement en ruine, un environnement saccagé, une misère populaire galopante aggravée par l'épidémie, l'insécurité sanitaire et une marche forcée vers un régime autoritaire, sous une avalanche de lois liberticides, aveugle, sûr de sa gloire et de son génie, il se lance dans une aventure qui, aujourd'hui, constitue un crime contre l'espoir.

Mais l'espoir n'a pas dit son dernier mot. 

L'appel des 1000, lancé par Clémentine Autain, Michèle Rubirola, Damien Carême, Elsa Faucillon, Thomas Piketty, Noël Mamère et de nombreux militants du PCF, de EELV, de la FI des syndicalistes, des artistes ... qui a recueilli 20 000 signatures a tenu hier samedi, par Zoom, sa première réunion d'organisation. Ils lancent leur campagne.

Il y a quelqu'un qui jusqu'à présent n'a pas ouvert la bouche. Quelqu'un qui est au centre de la gauche de transformation. Qui a été élu, dans sa circonscription, par toutes les forces politiques de gauche. Quelqu'un qui, sans s'opposer de front au grand Tribun, a évité habilement de s'associer à ses bévues. Jusqu'à présent, il s'est tu. Se taira-t-il encore demain ? Ce serait impardonnable.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le jugement consacre la liberté d’informer
Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une société démocratique ni proportionnée à l’objectif poursuivi ». Le jugement, très sévère pour le parquet de Paris, consacre aussi la protection des sources.
par Edwy Plenel
Journal
Un archipel anti-guerre russe s’invite à Bures-sur-Yvette
À l’Institut des hautes études scientifiques (IHES) de Bures-sur-Yvette, des mathématiciens ont organisé un symposium en solidarité avec Azat Miftakhov, prisonnier de Poutine. Ce fut l’occasion d’entendre s’élever des voix démocrates russes.
par Antoine Perraud
Journal — Exécutif
À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession
La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Journal — Europe
Lâché par ses ministres pour un mensonge de trop, Boris Johnson sur le départ
À la suite d’un nouveau scandale, le premier ministre britannique est confronté à une vague de démissions dans son gouvernement et parmi les parlementaires conservateurs. Malgré les appels à partir, Boris Johnson affirme vouloir « continuer ».
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
ZAD contre la bétonisation d'un espace agricole de 2,23 ha à Orcet en Puy-de-Dôme
Détruire un espace maraîcher, de verger et de champs cultivés pour bétonner est le projet du maire d'Orcet qui inquiète sa population enfin au parfum grâce à l'action du collectif StopUrba63 appuyé par ANV-COP21, organisateurs de la manifestation réussie du 4 juillet dans le bourg. Il est plus que temps pour ses habitants de refuser cette bétonisation qui va en détruire un joyau précieux.
par Georges-André
Billet de blog
L’usine occupée des Murs-à-Pêches à Montreuil : Zone à dépolluer et Zone à défendre
Depuis le 2 avril dernier : les 45 habitants et les 27 collectifs qui occupent l’ancienne usine depuis septembre 2020 sont expulsables manu militari sans médiation, sans délai, ni solution de secours. Cette occupation multiforme et créative permet pourtant de maintenir ouvert un débat public indispensable sur la dépollution de ce site et son avenir.
par collectif "Garde la Pêche, Montreuil"
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
Zadistes de la République !
En entrant à l’Assemblée, Marine Le Pen a déclaré « c’est pas une ZAD ici ! ». Face à l’effondrement en cours du système Terre, et à l’absence de réponse à la hauteur de la part du monde politique, un collectif de militante·s, responsables et élue·s écologistes appellent à la désobéissance civile. Ils et elles enjoignent à créer « toutes les ZAD nécessaires, pourvu qu’elles nous incitent à nous réveiller collectivement » : « Devenons des Zadistes de la République ! »
par Les invités de Mediapart