La 8ème circonscription du Val d'Oise, gagnable par Pamela Hocini, insoumise

Pamela Hocini est candidate de la France insoumise dans la 8ème circonscription législative du Val d’Oise, où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête avec 33,25% des suffrages exprimés, loin devant Macron 21,9% (*). C’est l’ancien fief de Dominique Strauss Khan, aujourd’hui celui de François Pupponi qui lui a succédé et devant qui LREM ne présente pas de candidat.

Pamela Hocini est candidate de la France insoumise dans la 8ème circonscription législative du Val d’Oise, où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête avec 33,25% des suffrages exprimés, loin devant Macron 21,9% (*). C’est l’ancien fief de Dominique Strauss Khan, aujourd’hui celui de François Pupponi qui lui a succédé et devant qui LREM ne présente pas de candidat.

Pamela, une citoyenne comme une autre 

Maman d’un petit garçon de 6 ans, elle a 35 ans, est de Garges-lès-Gonesse, où elle est née, vit et milite aujourd’hui dans différents domaines, politique mais aussi dans l’association des anciens élèves du Lycée Simone de Beauvoir, son ancien lycée. Elle est juriste et travaille à Vincennes. Elle est comme ces centaines de milliers de Franciliens qui sillonnent chaque matin et soir, en bus, RER, changement de RER et bus de nouveau, pour des heures, des kilomètres dans des transports pas toujours au mieux de leur forme, pour le confort et l’exactitude.

« J’ai une formation de juriste fiscaliste (bac+5) à la base, j’ai aussi un DU de criminologie, mais à la fin de mes études, lorsque j’ai enfin trouvé un stage, la porte pour l’emploi, après plus de 400 lettres de motivation, c’était dans une grosse compagnie d’assurance qui m’a proposé un CDI à l’issue de mon stage. J’ai fais autre chose que du conseil fiscal mais du conseil juridique, en droit social, droit du travail, droit du logement, le droit dans le métayage etc.

Je suis devenue déléguée du personnel, membre du CHSCT (Comité d’hygiène et de sécurité des conditions de travail). J’étais aux premières loges pour constater les souffrances au travail, les humiliations pour des salariés qui après 28 ans dans la même société se retrouvent rétrogradés, les « burn out », la disparition de l’humain devant la primauté de la productivité.

img-20170401-wa0035
 Depuis un an je travaille dans une autre société d’assurance qui indemnise les victimes, d’attentat, ou ayant subit d’autres préjudices. J’ai cru que le management y serait plus humain, mais c’était une illusion de départ. Je n’y fais pas de conseil fiscal non plus, mais ce que j’y fais me plait parce que je suis en contact direct avec des personnes que je peux ainsi soutenir et conseiller. Je suis, de nouveau, dans cette entreprise, aux premières loges de la souffrance humaine, déléguée syndicale et aussi membre du CHSCT.

Ces expériences professionnelles m’ont forcée à faire ce constat de la déstabilisation, voire de la destruction de la personne humaine dans son cadre professionnel. Cela m’a conduit vers la nécessité d’agir plus. C’est ce que je fais au sein de la France insoumise, et j’ai pensé que je pourrais agir davantage et plus largement en étant députée, c’est pourquoi je suis candidate ».  

Une des circonscriptions gagnable par la FI

Pamela Hocini est membre du Parti Communiste. Elle a attendu le mois de novembre 2016 pour connaître la position de son parti quant à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, avant de prendre une décision. Si dans sa section de vote au sein du PCF le soutien pour Jean-Luc Mélenchon a été favorable à 75%, elle a estimé que faire une campagne séparée n’était pas suffisamment clair et fort et c’est à ce moment là qu’elle a pris la décision de proposer sa candidature avec le soutien de son groupe d’appui et surtout, celui de Francis Parny, qui a été membre de la direction du Parti communiste, en est toujours adhérent et qui fait parti de l’Espace politique de la France insoumise. « Je le connais depuis que j’étais toute petite, c’est un soutien important, un conseil précieux pour moi et mes camarades du groupe d’appui ». Elle s’est mise en retrait de son parti pour le moment.

Parmi les 15 candidats de la circonscription, s’il n’y a pas de LREM (afin de ne pas faire d'ombre à François Pupponi?), il y a un candidat communiste, et ce n’est pas le grand amour entre militants PC et FI, parmi lesquels il y a quelques membres du PC et, comme dans tous les groupes d’appui, une majorité de personnes non encartées.

Cependant c’est une circonscription très bien placée pour la France insoumise, même une circonscription gagnable (**) si les électeurs comprennent bien que la candidature de François Pupponi (PS), même si apparemment il a décliné le soutien de LREM, reste une candidature d’appui au gouvernement de l’actuelle majorité présidentielle. 

Priorité pour les lois sociales et pour l'éducation

Si elle est élue Paméla Hocini défendra le programme de la France insoumise. Son orientation la pousse à donner encore plus d’importance aux lois sociales, celles qui permettent de rendre au gens leur dignité dans le travail et parmi leurs contemporains, celles qui concernent les augmentations des salaires et du SMIC en priorité ; elle s’attachera, si la France insoumise est majoritaire à l’abrogation de la loi El Khomry et bien sûr s’opposera au projet de gouvernance par ordonnance comme le veut Emmanuel Macron et ses soutiens de droite et du PS. Comme son homologue de la 8ème circonscription de Paris elle légiférera pour que chacun obtienne un droit au logement qui soit digne. Elle est également très attachée à l’éducation et la formation professionnelle.

« Dans ce secteur géographique où nous connaissons des taux de chômage de 17, 18% en moyenne avec des pics à 40%, il y a peu d’offres de formation professionnelle : un peu à Villiers-le-Bel, mais pas du tout à Garges par exemple. Nous sommes dans un secteur où les emplois dans l’hôtellerie, autres que techniciens de surface, pourraient bénéficier aux habitants locaux sans qu’ils aient besoin de courir à l’autre bout de l’Ile de France afin de trouver une formation leur permettant d’occuper un emploi dans une proximité géographique plus vivable. Il faudrait aussi des formations dans le numérique, car cela représente le secteur des emplois d’avenir, de manière générale. Mon ancrage dans la circonscription pourrait aussi être envisagée sous cet angle, en relation avec les élus locaux, faire remonter au national les besoins de rééquilibrage à ce niveau d’une action sociale cohérente avec les progrès de nos sociétés. »

 Et puis l’éducation l’intéresse à plusieurs niveaux. Dans « l’Avenir en commun » le programme de la France insoumise, « on donne la priorité à l’école gratuite, y compris la cantine et l’étude et c’est une mesure innovante et très importante, beaucoup de familles n’ont pas les moyens de payer et, pour trop d’enfants, le repas à la cantine est parfois le seul repas complet dans une journée. Même l’allocation d’étude est insuffisante pour beaucoup de parents, si cela paye en partie les fournitures, c’est loin du compte pour l’achat des livres, dès le collège, cela devient pire au Lycée et bien sûr à la Fac. Si je prends l’exemple de notre famille, nous étions cinq enfants, nous avons tous été obligés de travailler pour nous payer nos études, ma mère n’avait pas les moyens. Pour moi par exemple acheter ne serait-ce que les codes (un code Dalloz 40€), seulement avec une bourse : 300€, ce n’était pas possible. Ajoutons les transports, un minimum de quoi se vêtir et participer au quotidien de la maison, il fallait travailler. »

Il y a beaucoup de mesures intéressantes pour la jeunesse en général très bien détaillées dans la brochure « Pour l’émancipation de la jeunesse » en particulier l’allocation d’autonomie pour les jeunes de 18 à 24 ans. (***). Afin que les jeunes puissent décider en toute connaissance de cause de leur avenir, il faudrait qu’ils soient mieux informés des possibilités qui s’offrent à eux. Dans cette même brochure est évoqué le projet de créer un vrai service public de l’orientation.

C’est ce que fait Pamela Hocini avec l’Association des anciens de Simone de Beauvoir, son ancien Lycée de Garges : « Nous aidons les lycéens à trouver la bonne orientation, à trouver la bonne porte, le bon référent qui pourra les orienter, les parrainer éventuellement pour trouver un stage, comment trouver l’information sur tel ou tel métier, quelle filière suivre etc. Trop de jeunes mal, ou pas du tout, orientés décrochent avant le bac pour certains ou en première année de fac pour d’autres. »

L'écologie au coeur du programme

Il y a beaucoup de chantiers à mettre en route pour les futurs élus. Pamela Hocini a bien conscience des enjeux de la transition écologique, au coeur du programme de "L'avenir en commun", créatrice de nombreux emplois pour la mise en place des énergies renouvelables, de la rénovation du bâti, du développement des transports et de la promotion de l’agriculture paysanne. A ce propos elle est totalement solidaire, et elle l’appui dans ses actions, de son camarade insoumis de la 7ème circonscription du Val d’Oise concernée directement par le projet d’Europa City situé en plein triangle de Gonesse. Un projet mégalomane qui donne la préférence à rendre des terres agricoles très fertiles totalement artificielles, bétonnées, comme à Notre Dame des Landes et sur le Plateau de Saclay,  pour construire, ici,  Parc de loisir, zone de bureaux (2 millions de m2), et surtout immense centre commercial, l’ensemble présenté et défendu par le groupe Auchan.

« J’ai participé à la grande manifestation du 21 mai organisée par le Comité de défense, ce qui a abouti à la mise en place d’une enquête publique sur le PLU. Le Comité de défense présente d’ailleurs un plan alternatif de façon à ce que les terres fertiles soient protégées, et que leur destination soit de pouvoir développer une agriculture paysanne ayant des débouchés pour une consommation de proximité, par exemple les cantines scolaires entre autres. Les promoteurs de ce projet d’Europa City font évidemment miroiter la création de 12 500 emplois, mais ces emplois seront probablement des emplois déplacés de la Défense, dans la mesure ou cela rapprochera les entreprises de cette zone de l’aéroport de Roissy, et que le prix du m2 y sera sans doute moins élevé que dans les Hauts-de-Seine. Ces emplois ne seront pas profitables pour les circonscriptions 7, 8 et 9 du Val d’Oise. Quant au centre commercial il n’y en a nul besoin, il y en a déjà beaucoup, et au fur et à mesure que les investisseurs ont fait leurs profits, les centres ferment, comme le Millénaire d’Aubervilliers. »

Je suis en empathie avec chacun

« Nous sommes en phase avec ce territoire, je me sens prête, nous avons une bonne dynamique sur toute la circonscription, l’accueil est très bon, chaque jour quelqu’un se propose de nous aider d’une façon ou de l’autre. Je me sens et je suis proche des gens, je partage leur galère de transport, je prends souvent un petit café le matin avant de prendre le RER, nous nous côtoyons tous les jours, je suis en empathie avec chacun, nous sommes pareillement des citoyens. C’est aussi l’avis de Elysée Fernandez, que je préfère considérer comme mon binôme plutôt que comme un suppléant »

Elysée Fernandez

Suppléant

img-20170401-wa0029-1
Élysée quel beau nom! "Selon Homère un printemps éternel règne dans l'Élysée, séjour des ombres vertueuses, après la mort et le soleilrépand toujours sa lumière." C'est sur terre qu'Élysée Fernandez souhaitait faire régner la lumière en militant au sein de la Croix rouge pendant plus de dix ans, pour apporter un maximum de soulagement à ses contemporains se retrouvant dans des situations difficiles, voire en panique alimentaire. Il a constaté à quel point la situation s'est dégradée au cours de ces dix années de militantisme, et comment la pauvreté a gagné du terrain.

Lorsque Élysée, pour des raisons professionnelles a quitté sa fonction dans cet organisme, il y a peu de temps, il se distribuait plus de 400 repas par jour, ce qui n'existait pas au démarrage de ses activités. Tout cela l'a fait sérieusement réfléchir : "Quel monde vais-je laisser à mes enfants? Lorsqu'ils me diront papa, qu'est-ce que tu as fait pour préserver notre avenir?" s'est-il demandé. 

C'est cette interrogation  qui l'a décidé à s'engager politiquement et à se rapprocher de la France insoumise. Il est très enthousiasmé, en particulier par les travaux réalisés pour l'avènement de la VIème République (***), car il sait bien que notre actuel régime donne tous les pouvoirs à un seul et que la société ne peut pas avancer dans la bonne direction dans ces conditions.

 Claire Delaroche

______________________

*source data.gouv

**Outre Bonneuil-en-France (492 électeurs inscrits) où le FN est arrivé en tête devant Jean-Luc Mélenchon, dans les plus grosses villes Sarcelles, 28112 électeurs, JLM a fait 29,90 % des exprimés, Garges-lès-Gonesse qui comptabilise 17 697 inscrits, 39,91 % pour FI, à Villiers-le-Bel (13213 inscrits) 34,26% pour FI, et pour Anouville (7736 inscrits) 22,54% FI. Il reste une grande inconnue, le taux des abstentions au-dessus de la moyenne nationale avec 30,93% sur la circonscription au premier tour, plus de 34 au second tour des présidentielles en 2017 contre plus de 57% en 2012 pour les législatives, avec une indication importante sur le score de Francis Parny, pour le Front de Gauche, d’un peu plus de 7% au premier tour.

*** le livret thématique: Pour l’émancipation de la jeunesse , par David Guiraud et Anne Traquet

*** le livret thématique  Changer de république pour faire face au peuple, par Charlotte Girard et Mathieu Dupas

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.