L'HOMME POLITIQUE LE PLUS POPULAIRE SUR YOU TUBE EST JEAN LUC MELENCHON : POURQUOI ?

Un billet sur RTL explique pourquoi Jean-Luc Mélenchon est devenu depuis la fin de l'été, l'homme politique le plus populaire. Quelques explications voir aussi la "Revue de la semaine #3

La revue de Presse #3 de Jean Luc Mélenchon © JLM place aux peuple
 

A voir aussi

https://www.youtube.com/watch?v=Np8tXIJbtVs

RTL publiait cette semaine un reportage expliquant les raisons du succès de Jean-Luc Mélenchon sur YOU TUBE depuis qu'il a décidé de se pourvoir de ses propres moyens de diffusion, une chaîne dédiée à la France Insoumise, et une dédiée à sa candidature, ses messages, ses positions...

Des documents instructifs et permettant de passer outre le filtre des médias, souvent peu flatteurs, peu objectifs, organisant parfois l'invisibilité des candidats dont le positionnement n'est pas conforme à la "ligne" ordolibérale, eurocratique. 

"36.000 abonnés sur ce réseau social et de Jean Luc Mélenchon de se proclamer par la même occasion "première chaîne d'un homme politique" en France. Il prend d'ailleurs soin de le faire savoir haut et fort dans les médias traditionnels, en particulier à la télévision qu'il compte mettre à distance pendant quelques semaines. "J'ai la chance d'avoir mes porte-parole talentueux. Ils vont donc briller", a-t-il lancé le 18 octobre sur BFMTV" selon RTL

"En faisant vœu d’abstinence médiatique, Jean-Luc Mélenchon espère attirer ses sympathisants sur Internet, où il continuera à exposer son programme : "J'ai intérêt à me mettre en retrait de l'expression publique. J'ai mes propres moyens d'expression. (...) Il y a beaucoup d'endroits où je m'exprime et peux le faire à mon aise en quelque sorte, sans courir le risque de voir mes propos tronqués et trafiqués"

"Sur sa chaîne YouTube, qui est à son nom mais dont l'adresse web montre qu'elle s'appelle aussi "PlaceauPeuple", Jean-Luc Mélenchon propose une offre variée, pour toucher un maximum d'internautes. Ses vidéos les plus populaires, à plus de 100.000 vues, sont des formats très longs, bien souvent des reprises complètes d'interviews télévisées, que ce soit dans Des Paroles et des Actes ou dans On n'est pas couché. En opposition à ces vidéos qui durent parfois plus d'une heure, il y a aussi des clips plus courts"

RTL souligne aussi : "Avec sa première revue de la semaine, dans laquelle il parle de "pauvreté, Hayange, démocratie, Alstom [et] Juppé", Jean-Luc Mélenchon a obtenu un franc succès : 40.000 vues en deux semaines. La deuxième a franchi la barre des 34.000, tandis que la troisième a fait 20.000 visionnages en deux jours. De bonnes performances dont il se réjouit. "Ça marche pas mal. À chaque fois, on fait des pics d'abonnement"

RTL donne quelques repères de comparaison avec les autres candidats de la Présidentielle : 

"l'activité numérique de Jean-Luc Mélenchon tranche avec celle de ses concurrents. S'ils sont tous plus ou moins assidus sur Twitter et Facebook, leur présence sur YouTube laisse à désirer. Le grand favori Alain Juppé, dont la directrice de campagne numérique ayant travaillé avec les équipes de campagne de Barack Obama préfère encore le mail pour avoir "une communication ciblée", ne se sent pour l'instant pas le besoin de développer sa chaîne YouTube qui semble presque à l'abandon avec ses 900 abonnés. Son rival, Nicolas Sarkozy, plus actif, compte quant à lui plus de 7.000 followers mais son nombre de vues ne décolle pas. Bruno Le Maire, chantre de la modernité et du renouveau, se trouve pour l'instant à 930 abonnés environ et stagne aussi. Marine Le Pen, plafonne, elle, à un peu plus de 2.000 abonnés. À gauche, Arnaud Montebourg a choisi Dailymotion (made in France oblige) mais n'a conquis que 40 internautes. Quant à Benoît Hamon, impossible de trouver trace d'une quelconque chaîne. ....

"Jean-Luc Mélenchon peut donc au moins se réjouir d'être premier sur la toile."

En lire davantage ;

"http://www.rtl.fr/actu/politique/comment-melenchon-est-devenu-l-homme-politique-le-plus-populaire-de-youtube-7785357695"

Afficher l'image d'origine

Merci à José qui m'a permis de rédiger ce billet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.