Billet de blog 28 oct. 2016

L'HOMME POLITIQUE LE PLUS POPULAIRE SUR YOU TUBE EST JEAN LUC MELENCHON : POURQUOI ?

Un billet sur RTL explique pourquoi Jean-Luc Mélenchon est devenu depuis la fin de l'été, l'homme politique le plus populaire. Quelques explications voir aussi la "Revue de la semaine #3

JLMFI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La revue de Presse #3 de Jean Luc Mélenchon © JLM place aux peuple

A voir aussi

https://www.youtube.com/watch?v=Np8tXIJbtVs

RTL publiait cette semaine un reportage expliquant les raisons du succès de Jean-Luc Mélenchon sur YOU TUBE depuis qu'il a décidé de se pourvoir de ses propres moyens de diffusion, une chaîne dédiée à la France Insoumise, et une dédiée à sa candidature, ses messages, ses positions...

Des documents instructifs et permettant de passer outre le filtre des médias, souvent peu flatteurs, peu objectifs, organisant parfois l'invisibilité des candidats dont le positionnement n'est pas conforme à la "ligne" ordolibérale, eurocratique. 

"36.000 abonnés sur ce réseau social et de Jean Luc Mélenchon de se proclamer par la même occasion "première chaîne d'un homme politique" en France. Il prend d'ailleurs soin de le faire savoir haut et fort dans les médias traditionnels, en particulier à la télévision qu'il compte mettre à distance pendant quelques semaines. "J'ai la chance d'avoir mes porte-parole talentueux. Ils vont donc briller", a-t-il lancé le 18 octobre sur BFMTV" selon RTL

"En faisant vœu d’abstinence médiatique, Jean-Luc Mélenchon espère attirer ses sympathisants sur Internet, où il continuera à exposer son programme : "J'ai intérêt à me mettre en retrait de l'expression publique. J'ai mes propres moyens d'expression. (...) Il y a beaucoup d'endroits où je m'exprime et peux le faire à mon aise en quelque sorte, sans courir le risque de voir mes propos tronqués et trafiqués"

"Sur sa chaîne YouTube, qui est à son nom mais dont l'adresse web montre qu'elle s'appelle aussi "PlaceauPeuple", Jean-Luc Mélenchon propose une offre variée, pour toucher un maximum d'internautes. Ses vidéos les plus populaires, à plus de 100.000 vues, sont des formats très longs, bien souvent des reprises complètes d'interviews télévisées, que ce soit dans Des Paroles et des Actes ou dans On n'est pas couché. En opposition à ces vidéos qui durent parfois plus d'une heure, il y a aussi des clips plus courts"

RTL souligne aussi : "Avec sa première revue de la semaine, dans laquelle il parle de "pauvreté, Hayange, démocratie, Alstom [et] Juppé", Jean-Luc Mélenchon a obtenu un franc succès : 40.000 vues en deux semaines. La deuxième a franchi la barre des 34.000, tandis que la troisième a fait 20.000 visionnages en deux jours. De bonnes performances dont il se réjouit. "Ça marche pas mal. À chaque fois, on fait des pics d'abonnement"

RTL donne quelques repères de comparaison avec les autres candidats de la Présidentielle : 

"l'activité numérique de Jean-Luc Mélenchon tranche avec celle de ses concurrents. S'ils sont tous plus ou moins assidus sur Twitter et Facebook, leur présence sur YouTube laisse à désirer. Le grand favori Alain Juppé, dont la directrice de campagne numérique ayant travaillé avec les équipes de campagne de Barack Obama préfère encore le mail pour avoir "une communication ciblée", ne se sent pour l'instant pas le besoin de développer sa chaîne YouTube qui semble presque à l'abandon avec ses 900 abonnés. Son rival, Nicolas Sarkozy, plus actif, compte quant à lui plus de 7.000 followers mais son nombre de vues ne décolle pas. Bruno Le Maire, chantre de la modernité et du renouveau, se trouve pour l'instant à 930 abonnés environ et stagne aussi. Marine Le Pen, plafonne, elle, à un peu plus de 2.000 abonnés. À gauche, Arnaud Montebourg a choisi Dailymotion (made in France oblige) mais n'a conquis que 40 internautes. Quant à Benoît Hamon, impossible de trouver trace d'une quelconque chaîne. ....

"Jean-Luc Mélenchon peut donc au moins se réjouir d'être premier sur la toile."

En lire davantage ;

"http://www.rtl.fr/actu/politique/comment-melenchon-est-devenu-l-homme-politique-le-plus-populaire-de-youtube-7785357695"

Merci à José qui m'a permis de rédiger ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe