Où est passée mon opinion ?

PARIS (Reuters) - La proportion de Français satisfaits de l'action de Nicolas Sarkozy augmente de quatre points à 45%, selon un sondage Metro-Krief Group réalisé par OpinionWay.Le sondage a été réalisé par téléphone du 8 au 11 juin auprès d'un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

PARIS (Reuters) - La proportion de Français satisfaits de l'action de Nicolas Sarkozy augmente de quatre points à 45%, selon un sondage Metro-Krief Group réalisé par OpinionWay.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 8 au 11 juin auprès d'un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Puisque je fais partie du panel, et suis régulièrement consultée, je serais en mesure de dire mais où est passée mon opinion ? Certainement pas dans ce résultat : les ministres les plus populaires sont Bernard Kouchner (Affaires étrangères) et Jean-Louis Borloo (Ecologie) à 60% de satisfaction, devant Michèle Alliot-Marie (Intérieur) à 53%, Hervé Morin (Défense) à 48% et Roselyne Bachelot (Santé) à 46%.

A moins que je sois la seule à trouver que :

 

Bernard Kouchner est l'

homme qui a inventé le devoir d’ingérence humanitaire et le met en pratique à titre personnel dans le pétrole et la pharmacie. En effet comme dit Chevènement « a-t-on jamais vu les faibles s'ingérer dans les affaires des forts ? »

 

 

Jean-Louis Borloo

est une personnalité complexe mais encore le plus sympathique parce qu’il a un actif incontestable. Que fait-il dans ce gouvernement panier à crabes. Peut-être des vues sur 2012 ?

 

Michèle Alliot-Marie, à part avoir été « les plus belles jambes du RPR » selon Jacques Chirac, cette femme aux airs policés se plait à jouer LE pompier pyromane, puisqu’elle n’aime pas qu’on féminise les mots. Elle l’a démontré à plusieurs reprises : l’affaire Julien Coupat ou dernièrement à La Courneuve « je serai sans pitié à l’égard de ceux qui ont attaqué des policiers » oubliant que son rôle est de réprimer la criminalité et que faire preuve ou non de « pitié » relève de la Justice.

 

Hervé Morin

est le pire, qui va à la soupe comme il va à la guerre. En virée éclair dans une base française du Nord de Kaboul : « les valeurs de l’armée française sont la rusticité et la débrouillardise. Je compte sur vous pour les mettre en application ».

Avec un groupe de 22 membres, le Nouveau Centre, une coquille vide sans idéologie ni électeurs, il a réussi, en désignant des candidats parmi ses collaborateurs et sa famille, à présenter 50 candidats afin de totaliser plus de 1 % des voix et percevoir 1,63 euros par voie pendant cinq ans.

Roselyne Bachelot, avec ses tenues colorées et son franc-parler, semblerait sortir de la langue de bois habituelle. Mais malgré une certaine culture et une formation dans le civil, son attachement à sa région et à son clan familial la rendent souvent complexe dans ses actes et ses prises de position.

Nouvelle consultation d’Opinionway avant-hier. Après quelques questions histoire de noyer le poisson, on en arrive au principal :

 

- « Si l’élection présidentielle avait lieu dimanche pour qui voteriez-vous au premier tour ? »

Parmi des noms de responsables de partis : Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal (seule du PS), etc.

- « Si l’élection présidentielle avait lieu dimanche pour qui voteriez-vous au second tour ? »

Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, vote blanc ou nul, abstention.

Sans doute l’effet ambassadrice du PNUD.

Puis rebelote pour le second tour mais à Ségolène Royal, on substitue Martine Aubry.

Questions : par qui a été commandé ce sondage : l’UMP ou le PS ? Ensuite compte tenu du profil de l’actuel président, à moins d’une embellie mirobolante due à ce gouvernement d’ici à 2012, et en supposant que le PS soit au 36ème dessous, que les Verts ne réussissent pas à s’organiser, qu’un trublion ne surgisse pas du paysage politique, pourquoi Nicolas Sarkozy pour l' UMP est-il systématiquement positionné au second tour ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.