16 500 signatures contre la dictature financière. Et vous?

Le Mouvement Utopia est le premier à avoir signé l'Appel, désormais ouvert aux partis, syndicats et associations. Olivier Besancenot en souligne la dimension européenne.

Le Mouvement Utopia est le premier à avoir signé l'Appel, désormais ouvert aux partis, syndicats et associations. Olivier Besancenot en souligne la dimension européenne.

Une édition autour de l'Appel européen contre la dictature financière? La voilà! Symboliquement, «Les invités de Mediapart», signature sous laquelle l'appel a été publié, en seront "rédacteurs en chef". Un rôle symbolique: comme l'Appel, l'édition n'appartient à personne, c'est-à-dire qu'elle appartient à tous, et est donc ouverte à tous les abonnés.

Toutefois, trois axes de discussion, de réflexion, de travaux semblent se dégager:

– la diffusion de l'appel en France et à l'étranger : écrire aux grands quotidiens ou sites web européens pour leur proposer de publier l'Appel est une piste évoquée ;

– les traductions dans les différentes langues européennes: plusieurs demandes ont déjà été transmises par certains d'entre vous pour l'italien, l'espagnol, le hollandais... Faites le point, et publiez les versions en langues étrangères ici ;

– les actions et rassemblements prévus ou à prévoir.
Pour rappel, Dominique G. Boullier a proposé une convergence avec la journée d'action intersyndicale du 11 octobre prochain.

De nombreuses idées se sont exprimées sur le blog d'Art Monica, sur celui de JJMU. A lire pour ceux qui prennent en cours.

Parmi les signataires, Mediapart a relevé le nom d'Olivier Besancenot et l'a interrogé sur les raisons de cet engagement. «Parce que je suis anticapitaliste!», répond sous le signe de l'évidence l'ancien porte-parole du NPA. Engagé avec son parti dans la lutte «contre la dette illégitime», Besancenot souligne l'importance d'aller «au-delà des frontières» pour pointer les responsabilités du «capital sans se replier sur les réponses souverainistes». «On l'a diffusé parmi nos militants, on va maintenant aborder la question de la signature du NPA en tant qu'organisation», conclut l'ancien candidat à l'élection présidentielle.

En effet, les partis, syndicats, associations qui, comme le Mouvement Utopia, souhaitent signer l'appel, peuvent désormais le faire en écrivant un mail à l'adresse redaction@mediapart.fr. Pour Chantal Richard, membre du bureau d'Utopia, «l'Appel correspond tout à fait à nos idées, avec l'annulation des plans d'austérité et la taxe sur les transactions financières».

D'autres leaders politiques, d'autres associations, des syndicats seraient-ils disposés à signer? Une question à leur poser à l'occasion des rencontres du week-end sur les marchés, dans les meetings...

Enfin, un logo a été dessiné: il pourrait bientôt illustrer cette édition.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.