Accompagnatrices scolaires portant le voile, témoignez

Quelles conséquences ont eu les propos du ministre de l’éducation qui a estimé que le voile n’était pas «souhaitable» pour les mères accompagnatrices de sortie scolaires ? Mediapart vous invite à témoigner.

Vous êtes musulmane, vous portez le voile et vous avez accompagné ou demandé à accompagner des sorties scolaires avec la classe de votre enfant. Quel impact ont eu les récents propos du ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer qui, le 24 septembre 2019 sur RMC-BFM TV, a demandé aux personnels de direction d’expliquer aux mères accompagnatrices qu’il vaudrait mieux ôter leur voile, car il est « souhaitable » de ne pas arborer de signes ostentatoires ?

Comment les vivez-vous ? En avez vous discuté avec d’autres parents et les enseignants ? Ont-ils eu des conséquences concrètes dans l’école de votre enfant ? Y ont-ils créé un débat ?  

Votre témoignage nous intéresse pour alimenter un article de la rédaction de Mediapart. Ecrivez nous aux adresses : louise.fessard@mediapart.fr faiza.zerouala@mediapart.fr

Pour rappel, le 24 septembre, le ministre de l’éducation a réagi à une affiche de la FCPE qui montre une mère de famille voilée accompagnant une sortie scolaire. Interrogé sur cette campagne par RMC-BFMTV le 24 septembre, le ministre de l’éducation nationale l’a qualifiée de « regrettable » et même « d’erreur », accusant la FCPE de « flatter le communautarisme » pour des raisons électoralistes. Le ministre a explicité sa position sur le port du voile par des mères de famille accompagnatrices : « Nous souhaitons au maximum que cela soit évité, alors même que ce n’est pas interdit par la loi. » 

Suite à ces propos, le 11 octobre, lors d’une séance plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul, transfuge de l’UDI au Rassemblement national et chef de groupe du Rassemblement national à la région, a voulu interdire à une femme portant le voile d’y assister et l’a agressée verbalement à peine était-elle entrée, en faisant un amalgame entre le terrorisme et son voile.

Invité sur BFM, le 13 octobre, à réagir à la polémique créée par le Rassemblement national, Jean-Michel Blanquer s’est élevé contre la demande de l’élu local. Mais il a ajouté : « La loi n’interdit pas aux femmes voilées d’accompagner les enfants, mais nous ne souhaitons pas encourager le phénomène. »

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.