Billet de blog 12 mai 2016

Violences sexuelles : contribuer à la libération de la parole

Après les révélations sur Denis Baupin, des témoignages nous parviennent, dans le milieu politique mais aussi dans l’administration, la presse, l’université ou les entreprises… Victimes comme témoins rapportent la difficulté d’en parler. Mediapart vous invite à témoigner pour briser l’omerta.

Lénaïg Bredoux
Journaliste
Journaliste à Mediapart

À la suite des révélations de Mediapart et France Inter sur plusieurs cas de harcèlement et d’agression sexuels visant le député Denis Baupin, la parole semble se libérer. Des femmes politiques, des anciennes ministres, des collaboratrices de l’Assemblée ou de cabinet ministériel, des journalistes témoignent de violences sexuelles et, plus largement, d’un climat, parfois lourd, de sexisme.

À Mediapart, nous recevons aussi des témoignages allant bien au-delà du milieu politique. Dans l’administration, la presse, la fonction publique, l’université, les entreprises… On le sait, le phénomène est massif. Une étude du Défenseur des droits, datant de 2014, estime « qu'aujourd’hui, en France, 1 femme sur 5 déclare avoir été victime de harcèlement sexuel au travail ».

Les témoignages que nous recevons depuis lundi, comme ceux que nous avons recueillis au cours de l’enquête consacrée à Denis Baupin, disent la difficulté de parler des violences sexuelles – harcèlement, agression, viol – lorsqu’on en a été victime. La difficulté, aussi, de rapporter ce qu’on a vu, ou entendu, quand on en a été témoin.

Vous a-t-on dissuadé d’en parler, comme victime ou comme témoin ? Connaissez-vous les associations dédiées à ces sujets qui peuvent accompagner les victimes ?

Si vous êtes vous-mêmes policier, magistrat, délégué-e du personnel, syndicaliste, vous êtes-vous sentis démunis par manque d’outils juridiques ?

Et si vous vivez à l’étranger, n’hésitez à nous rapporter comment des faits similaires ont pu être traités, et si vous avez constaté qu’il existe une tolérance française sur les violences sexuelles et le sexisme en général.

Pour contribuer à cette libération de la parole, nous vous invitons à témoigner vous aussi, comme victime, comme témoin, à l’adresse suivante : violencessexuelles@mediapart.fr

Votre récit peut être tout à fait confidentiel. Je serai la destinataire de cette boîte mail dédiée.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon