LA MIETTE IDÉOLOGIQUE DE LA SEMAINE PAR ALESSIO MORETTI

277 MARS: BADIOU ET ND NICE

 

BadiouSubjectivation

Je propose dès le début de l’aventure Nuit Debout (à Nice) de considérer que la théorie du philosophe Alain Badiou (dans certaines de ses nombreuses parties) est l’une des plus importantes (car puissante) à la disposition de nous autres citoyen(ne)s de bonne volonté (avec celles d’autres : Mouffe, Jorion, Stiegler, Lordon, pour n’en rester qu’aux francophones vivant(e)s). Le premier modèle de la théorie de Badiou (le « schéma gamma », relatif au traité L’Être et l’événement, 1988) sert à penser l’agir exceptionnel collectif (ce que Badiou nomme un « parcours de Vérité »). Appliqué à l’action politique (collective) exceptionnelle, pour qui croit (j’en suis) qu’un mouvement populaire comme Nuit Debout est une aventure (politique) collective exceptionnelle, ce modèle prédit qu’il peut y avoir, pour nous de NDN, une (longue) phase « traversée du désert ».

BadiouSchemaGamma

Le deuxième modèle, proposé dans le deuxième grand traité de Badiou (Logiques des mondes, 2006), spécifie en la complexifiant une des parties du schéma gamma : par la « théorie de la subjectivation » (i.e. la théorie du Sujet collectif, de sa genèse et des dangers qui le guettent). En gros, Badiou y explique que, par effet de structure (pensez à Lordon…), quand un Sujet (collectif) émerge, deux « anti-Sujets » émergent automatiquement, pour essayer d’en stopper par tous les moyens la trajectoire (perçue comme dangereuse).

BadiouSubjectivation

Je pense que l’aventure Nuit Debout est encore ouverte (et structurante) et que le plus beau est à venir. Pour l’heure nous devons penser à résister, comme Sujet collectif, à la traversée du désert et aux deux sortes d’anti-Sujets qui vont surgir. En même temps, par nos « enquêtes », nous devons travailler à construire notre Vérité politique. A suivre…

P.S.: Ce court texte est d’abord paru dans le n°277 du GarRi la nuit, l’hebdomadaire papier de Nuit Debout Nice

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.