Billet de blog 9 avr. 2010

Désastre et des astres...

Par Marie-Lucile Kubacki et Damien Deparnay.«En ces temps de crise, beaucoup auront perdu leur travail et d'autres auraient peur de se retrouver dans cette situation. Si vous voulez consulter gratuitement une de nos voyantes pour qu'elle vous éclaire sur des questions que vous vous posez, alors n'hésitez pas et profitez des 30 minutes gratuites qui vous sont offertes!». Des annonces comme celles-ci, il y en a des centaines actuellement sur Internet (par exemple ici).

Damien Deparnay
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par Marie-Lucile Kubacki et Damien DeparnayEn ces temps de crise, beaucoup auront perdu leur travail et d'autres auraient peur de se retrouver dans cette situation. Si vous voulez consulter gratuitement une de nos voyantes pour qu'elle vous éclaire sur des questions que vous vous posez, alors n'hésitez pas et profitez des 30 minutes gratuites qui vous sont offertes!». Des annonces comme celles-ci, il y en a des centaines actuellement sur Internet (par exemple ici).

Du Pack finances à 80 euros pour «bénéficier des énergies astrales favorables à l'amélioration de vos finances» au Fengshui anti-crise, en passant par la consultation via webcam, les voyants et astrologues font preuve d'imagination pour surfer sur la vague potentiellement lucrative de la crise économique et sociale.

Il faut dire que trois millions de français consulteraient chaque année des voyants ou des astrologues, selon l'Institut National des Arts Divinatoires. Une fréquentation qui pour certains praticiens est en augmentation depuis le début de la crise, en 2008. Si les préoccupations amoureuses restent le premier chapitre de consultation, les questions financières sont de plus en plus abordées par les clients. Caroline, tarologue à Villeneuve d'Ascq, près de Lille, a par exemple reçu une clientèle d'un nouveau genre depuis les deux dernières années. Nous l'avons rencontré.

© Damien Deparnay

Cette tendance est également visible chez les astrologues. Pierre Robert exerce l'astrologie à Tourcoing. S'il n'a pas nécessairement développé une nouvelle clientèle depuis le début de la crise, il témoigne en revanche de l'apparition évidente de nouvelles préoccupations chez ses clients.

Marie-Lucile Kubacki

Pour Jarod, voyant et astrologue en banlieue lilloise, la crise économique est surtout un élément déclencheur des angoisses les plus profondes de ses clients.

Damien Deparnay

Aujourd'hui, certains membres des classes dirigeantes font également de plus en plus confiance à l'astrologie. Certains en arrivent même à faire de l'astrologie financière leur fond de commerce. C'est le cas de Jean-François Richard. Cet économiste et historien de formation publie depuis 1992 Bourses Anticipations, un bulletin mensuel de prévisions astrologiques sur les évolutions boursières. En 2009, il signe La crise vue par l'astrologie. Et combien de temps durera-t-elle? (Broché). Il explique en quoi sa contribution est aujourd'hui devenue essentielle pour anticiper les évolutions économiques futures.

Marie-Lucile Kubacki

Alors la crise sociale ferait-elle finalement les choux gras des voyants et astrologues? Pas sûr. Alain de Chivré, président de la Fédération des astrologues francophones (FDAF), tient à rectifier l'amalgame qui est souvent fait entre astrologie et voyance: «L'augmentation de la clientèle depuis le début de la crise profite davantage aux voyants qu'aux astrologues. Or, ils ne font pas le même métier : les astrologues s'appuient le thème astral calculé à partir de la date et du lieu de naissance, alors que les voyants ne se fient qu'à leurs visions.» Selon lui, les entreprises gagneraient même à intégrer des astrologues dans leurs ressources humaines: «Les astrologues sont capables d'effectuer des bilans de potentialité, qui permettent à une personne d'évoluer professionnellement vers des secteurs d'activité dont elle-même n'a pas conscience. En cette période d'augmentation de chômage, les astrologues pourraient par exemple aider à la reconversion de certains salariés licenciés.»

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu