Dominique Conil
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Bookclub

Suivi par 614 abonnés

Billet de blog 12 juil. 2011

Brouillon pour un dictionnaire des amantes

Dominique Conil
Journaliste à Mediapart

(Dico : Au commencement s'il y a jamais eu un commencement, étaient les amazones. »

Monique Wittig était semeuse de trouble, et le demeure... Anticipant les théories queer, quittant la France en 1976 pour l'Arizona, écoeurée par les bagarres entre féministes, adepte de la rupture radicale. Et amoureuse, aussi, de Sande Zeig.

« Dico. Belle au bois dormant : Se dit généralement d'une amante oublieuse de son clitoris. Elle tombe alors dans une espèce de somnolence dont elle ne connaît pas le motif. »

Avec elle, et avant que le sigle MLF ne soit déposé comme une marque commerciale, c'est alors un pan du féminisme français qui s'expatrie. En compagnie de Christiane Rochefort et de quelques autres, en 1968, elle avait déposé une gerbe à l'Arc de triomphe (« plus inconnue que le soldat inconnu, sa femme »), geste inaugural du MLF en devenir. Elle encore, avec d'autres, qui avait recueilli les signatures pour le manifeste des 343 salopes en faveur de l'avortement.

© dr

Elle est alors un écrivain déjà connu. Son premier roman, l'Opoponax, publié en 1964, est un succès immédiat («Il n'y a pas de littérature féminine pour moi, ça n'existe pas. En littérature, je ne sépare pas les femmes des hommes. On est écrivain, ou pas. ») Salué et soutenu par Marguerite Duras : « Le premier livre moderne qui ait été fait sur l'enfance » Prix Médicis.

Dico. Avoir : Ce verbe dans son sens de posséder est tombé en désuétude (...) Toutes les personnes à qui on demandait si elles désiraient telle ou telle chose répondaient « pourquoi faire ? Ou bien « on n'a pas envie ». « Avoir tend aujourd'hui à n'être plus employé que comme auxiliaire ».

Fondant tour à tour Féministes révolutionnaires, puis Gouines rouges, co-fondant le FHAR (Front homosexuel d'action révolutionnaire), elle fait scandale en déclarant que « les lesbiennes ne sont pas des femmes » : elle plaide ainsi pour un dépassement du genre qui n'inclut pas forcément un choix sexuel, mais refuse la dictature de l'hétérosexualité comme modèle dominant. Tout comme le matriarcat, d'ailleurs, autre forme de domination.

Dico : Gouine, l'origine de ce mot, suivant Eila Swan, est à chercher dans le mot queen qui signifie reine (...) Il y a eu , en effet, une coutume en Gaule qui consistait à élire comme reine les amantes les plus valeureuses... Plus tard ,elles ont été appellées queens par dérision, puis sales queens, ce qui, déformé, fait sales gouines et on leur a coupé le cou dans ces temps obscurs où il ne faisait pas bon être reine, ni amante.

Gouines rouges : le glorieux groupes d'amantes qui vivent en Gaule et qui ont découvert la poudre dite d'escampette se sont appelées « les gouines rouges » par pure modestie.

Et c'est donc à l'été 1975, parties pour un séjour de quelques mois en Grèce, que Monique Wittig et Sande Zeig (réalisatrice américaine alors venue étudier le théatre et enseigner le karaté à Paris ) - qu'on imagine assez bien profiter du climat, de la mythologie et du résiné - rédigent ce brouillon qu'elles ne se soucieront jamaisde parachever, surtout pas : bâtissant un contes et légendes allègrement subdivisé en âges de Bronze, Fer, Pierre douce, Vapeur, Béton ou Acier rapide... Détournant la Table ronde ou la Bible, selon inspiration (Monique Wittig poursuivra ses visites-détournements, notamment avec Don Quichotte).

Dico. Hallucination : quand elles sont en état de paresse et de disponibilité, les amantes mangent des champignons hallucinogènes. Elles y prennent un grand plaisir. Elles insistent beaucoup sur le rôle créateur qu'ils ont pour l'ensemble de leurs hallucinations.

Et dès 1976, elle commence à enseigner à Tucson, Arizona. Rompant avec un mouvement féministe de plus en plus normé, où elle a toujours été, dit-elle en 1997 à la journaliste Annette Lévy-Willard, « la tête de Turc ». On le comprend, elle n'est pas très cha-ba-da. Du coup, The Straigth mind (La pensée hétéro) mettra dix ans à arriver en France, alors qu'il est débattu dans les universités américaines, et que les conférences de Wittig font salle comble... Ses livres, Les guérillères, Le Cheval de Troie sont objet d'études aux USA. En France, un premier colloque important sur son œuvre a eu lieu en ... 2001 (Monique Wittig est morte d'un arrêt cardiaque en 2003), et hébergé par Columbia University.

Dico. Guerres d'amour (les) : Ce sont les seules guerres qui ont quelque agrément. Quand deux amantes décident d'entreprendre une guerre d'amour, elles se donnent mutuellement licence de développer toute la cruauté et la délicatesse dont elles sont capables. Les guerres d'amour se déroulent à la manière des épopées(...)

Pourtant, même aux Etats-Unis, elle n'est pas si conforme, ni séparatiste (« Je comprends que le séparatisme soit nécessaire pour certaines femmes mais moi, écrivain, je ne peux pas fonctionner dans le séparatisme. Et j'ai gardé ce côté français. »), ni politiquement correcte. Dans le droit fil de ce dico délibérément lacunaire et salutaire, provocateur, « un livre rigoureusement logique », écrit Anne F. Garrreta, « c'est-à-dire poétique et ironique ». Ce qui manque parfois, aujourd'hui.

© 

Un site consacré à Monique Wittig, où figure, entre autres, un entretien en trois parties réalisé à Paris en 1975. Où elle relate son parcours.

© 

Brouillon pour un dictionnaire des amantes, Les cahiers rouges, Grasset, 8,60 €

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel