Tiphaine Samoyault
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Bookclub

Suivi par 615 abonnés

Billet de blog 15 mars 2008

Le J.O. : journal non officiel de poésie

J’ai connu Le Jardin ouvrier lorsqu’il était une petite revue à couverture grise, petit cahier agrafé, vendue uniquement sur abonnement, chèque à l’ordre du Jardin ouvrier, à adresser à Ivar Ch’Vavar, à Amiens.

Tiphaine Samoyault
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J’ai connu Le Jardin ouvrier lorsqu’il était une petite revue à couverture grise, petit cahier agrafé, vendue uniquement sur abonnement, chèque à l’ordre du Jardin ouvrier, à adresser à Ivar Ch’Vavar, à Amiens. Ivar Ch’Vavar est un poète picard « à la fois notoirement connu et notoirement inconnu » selon ses propres termes. Il est l’auteur d’une œuvre considérable, écrite sous divers pseudonymes et dont une partie est en langue picarde.
J’étais abonnée au Jardin ouvrier, pas depuis le premier numéro, mais à partir du numéro 5 ou 6 et jusqu’au dernier (en 2003). Il m’arrive encore aujourd’hui de recevoir quelques-unes de ces publications volontairement pauvres et vraiment expérimentales, celles de La Vie Secrète des mots, par exemple, depuis 2006. Depuis, Le Jardin ouvrier est sorti de la clandestinité. Mais ce n’est pas sans une certaine surprise que j’ai vu que cette publication Hölderlin au mirador" d’Ivar Ch’Vavar (n° 11 et 12), "De la nécessité d’une nouvelle poésie révolutionnaire du dehors" de Christophe Tarkos ou "La Justification de l’abbé Lemire" de Lucien Suel. Et malgré la belle édition, la forme de consécration, il conserve sa force de provocation.
Ivar Ch’Vavar & Camarades, Le Jardin Ouvrier. 1995-2003, 410 p. 25 euros

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille