Billet de blog 14 mars 2012

Maudits mots-dits honnis perdus et oubliés

kakadoundiaye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A
ssis sous la varangue il regardait d 'un oeil pecamineux ces mistons, gitons, bardaches calamistrés serrés dans leur jodhpurs cannelle, cou flexible, aux pâles activités épiphytiques, affidés de quelqu'amenockal podagre et hermaphrodite, vêtus, traditionnellement, de simarre cinabre. Attablés devant des mirepoix fumants servis dans de purs majoliques par des castrats cubiculaires, chrysalides de calandres et de cicindèles, jusées de vielles peaux et perdant leur aiguade, cauteleux face aux oxers, adeptes, comme lérots, de toute palinodie pour peu que leurs plaisirs en aient quelqu''aposthume, coiffés pour d 'aucuns de tarbouch ponceau au gland de soie vermeille, gypaètes émerillonés, posés prés des crédences apportés, il y a si longtemps, par des voirolles normandes jusqu'à ce fort goréeen où dansent la nuit sous leur dalmatique ou leur hongreline blanche, goules et gobelins, lutins, leprechauns,ils valaient bien, ces sybarites, putti de cimaises perdues, guenuches en penailles, gaupes aux humeurs péccantes qui vomissaient, mélancoliques, les dimanches matins des incipit latins purgatifs à des sigisbés bêlants, les hoplites de garde et autres corydons de paccotilles qui accrochaient à la glène de leurs hanches des percales caties et exhibaient sur leur face des caronccules andrinoples, des virots cicatriciels, silons de feu et étrilles de mort qui semblaient sortir de portulmans teratologiques.
Il se plaisait ainsi, sous la varangue, à naviguer, immobile, bagué de sigillaire, broutant ce paturin de cauchemars, accroché au tillac de ces ephialtes aptères, entourés de sicaires marmoréens, sombrant , comme un palimpseste gratté jusqu'à l'os, dans cette vasanie moite, pessaire d'une nuit matricielle qu'il prenait pour endriague. .Surtout quand soudain ces sigisbés interrompaient leurs postures et prétant l'oreille aux guimbris guillochés pertuisés et luisants, aux théorbes samoyèdes , aux guiterne à sept cordes dont les musiques rythmées par les gales et les corybantes se mêlaient aux gargouillis des songes, se mettaient à danser

L'aube se levait alors et passaient de longs vols de salaganes.
Dans l'athanor de ces mauvais rêves il ne restait qu'un ciel tout blanc. Il s 'endormait alors en souriant..

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À l’Assemblée, le RN s’installe et LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale