Jean-Max Sabatier
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Cantate pirate

Suivi par 39 abonnés

Billet de blog 15 nov. 2020

Tintin et Milou au Haut-Karabakh

Trouvez les fautes, répondez aux questions qui se posent. Optez pour l'admiration et le respect, ou au contraire pour la rigolade. Réponses, votes, en commentaires.

Jean-Max Sabatier
autoentrepreneur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici un texte intéressant à plus d'un titre. D'abord, si on fait le choix de croire qu'il ne s'agit pas d'une galéjade, c'est admirable, dangereux, assez poignant. Ensuite, le texte intéresse tous les élèves et étudiants, qui vont endosser la robe de docteur et aller à la chasse au fôtes et coquilles. Nombre incroyable dans un si petit texte. Enfin, justement, sujet de dissertation, récit ou discours, spéculation, fiction : est-ce que c'est vrai, est-ce qu'il vont bel et bien rapporter un film ?

À mon avis, c’est Stéphane Simon qui a rédigé ça. Le nombre impressionnant de fautes et de coquilles dans un si petit texte en atteste.
Mais bon. Je fais l’hypothèse que ce n’est pas du pipeau. Je vois bien Simon dans une galéjade, mais pas Onfray. Alors je dis bravo. J’espère qu’il ne leur arrivera rien de fâcheux.

Michel Onfray en reportage dans le Haut-Karabakh

Accompagnés de Stéphane Simon et du réalisateur Alexandre Jonette, Michel Onfray vient d'arriver dans le Haut-Karabakh pour y filmer les événements tragiques qui s'y déroulent.
Publié le 15 novembre 2020 par Front Populaire

Notre présent se joue aussi à 5.000 kms de la France. Dans le Haut-Karabakh. Il y a un mois et demi, ce territoire, qui a proclamé son indépendance par référendum en 1991 après la chute de l'Union soviétique, s’est trouvé agressé par la dictature azerbaïdjanaise voisine, alliée à la Turquie. Des forces hétéroclite, notamment composées de mercenaires djihadistes débauchés par le régime d'Erdogan, ont pénétré dans le pays, où ils ont tué de nombreux civils appartenant à la majorité chrétienne arménienne.
Face à eux, la population a résisté en constituant une armée de fortune. Des combats inégaux ont fait rage pendant des semaines avant de tourner à l'avantage des assaillants, dotés d'un matériel militaire beaucoup plus performant (dont des drônes vendus par Israël: lire notre article du 3 novembre) et dopés par une prime de "100$ pour toute tête d’Arénien tranchée" ainsi que la promesse de recevoir la nationalité turque pour les mercenaires.
Début novembre, l’intervention de Vladimir Poutine a sonné la fin des hostilités et un cessez-le-feu a été imposé aux belligérants. Résultat, le Haut Karabakh se trouve à présent dans l’obligation de donner les 3/4 de ses terres millénaires à l’Azerbaïdjan, qui ne cache pas son intention d'en "chasser les chiens d'Arméniens" (pour reprendre l'expression de son président dictateur Aliyev). Depuis, l’exode est massif, les Chrétiens emportant avec eux jusqu’aux pierres tombales de leur famille et brûlant leurs maisons plutôt que de les voir confisquées par des Azéris.
Alors que le premier ministre arménien Pachinian se désole d’avoir signé un "texte incroyablement douloureux", Erdogan se réjouit quant à lui triomphalement de "voir le Haut Karabakh redevenir un pays de l’Islam et reprendre sa place sereine à l’ombre du Croissant". Quelle lâcheté a pu saisir la France et surtout l’Union européenne, qui refusent de voir que ce qui se produit là-bas est un épisode de plus dans la retauration de l'Empire ottoman par le sultan d'Ankara?
Michel Onfray est son équipe ont atterri hier à Erevan avant de gagner Stepanakert, capitale du Haut Karabakh, par la route ce dimanche. Leur objectif: témoigner de l'expansionisme islamiste à l'oeuvre dans la région. Un expansionisme qui n’est pas sans rapport avec ce qui se passe en France. Peut-on dès lors parler d'une guerre de civilisations? C’est à cette question majeure qu’il s’agira de répondre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé