Jean-Max Sabatier
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Cantate pirate

Suivi par 39 abonnés

Billet de blog 15 nov. 2020

Jean-Max Sabatier
autoentrepreneur
Abonné·e de Mediapart

Tintin et Milou au Haut-Karabakh

Trouvez les fautes, répondez aux questions qui se posent. Optez pour l'admiration et le respect, ou au contraire pour la rigolade. Réponses, votes, en commentaires.

Jean-Max Sabatier
autoentrepreneur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici un texte intéressant à plus d'un titre. D'abord, si on fait le choix de croire qu'il ne s'agit pas d'une galéjade, c'est admirable, dangereux, assez poignant. Ensuite, le texte intéresse tous les élèves et étudiants, qui vont endosser la robe de docteur et aller à la chasse au fôtes et coquilles. Nombre incroyable dans un si petit texte. Enfin, justement, sujet de dissertation, récit ou discours, spéculation, fiction : est-ce que c'est vrai, est-ce qu'il vont bel et bien rapporter un film ?

À mon avis, c’est Stéphane Simon qui a rédigé ça. Le nombre impressionnant de fautes et de coquilles dans un si petit texte en atteste.
Mais bon. Je fais l’hypothèse que ce n’est pas du pipeau. Je vois bien Simon dans une galéjade, mais pas Onfray. Alors je dis bravo. J’espère qu’il ne leur arrivera rien de fâcheux.

Michel Onfray en reportage dans le Haut-Karabakh

Accompagnés de Stéphane Simon et du réalisateur Alexandre Jonette, Michel Onfray vient d'arriver dans le Haut-Karabakh pour y filmer les événements tragiques qui s'y déroulent.
Publié le 15 novembre 2020 par Front Populaire

Notre présent se joue aussi à 5.000 kms de la France. Dans le Haut-Karabakh. Il y a un mois et demi, ce territoire, qui a proclamé son indépendance par référendum en 1991 après la chute de l'Union soviétique, s’est trouvé agressé par la dictature azerbaïdjanaise voisine, alliée à la Turquie. Des forces hétéroclite, notamment composées de mercenaires djihadistes débauchés par le régime d'Erdogan, ont pénétré dans le pays, où ils ont tué de nombreux civils appartenant à la majorité chrétienne arménienne.
Face à eux, la population a résisté en constituant une armée de fortune. Des combats inégaux ont fait rage pendant des semaines avant de tourner à l'avantage des assaillants, dotés d'un matériel militaire beaucoup plus performant (dont des drônes vendus par Israël: lire notre article du 3 novembre) et dopés par une prime de "100$ pour toute tête d’Arénien tranchée" ainsi que la promesse de recevoir la nationalité turque pour les mercenaires.
Début novembre, l’intervention de Vladimir Poutine a sonné la fin des hostilités et un cessez-le-feu a été imposé aux belligérants. Résultat, le Haut Karabakh se trouve à présent dans l’obligation de donner les 3/4 de ses terres millénaires à l’Azerbaïdjan, qui ne cache pas son intention d'en "chasser les chiens d'Arméniens" (pour reprendre l'expression de son président dictateur Aliyev). Depuis, l’exode est massif, les Chrétiens emportant avec eux jusqu’aux pierres tombales de leur famille et brûlant leurs maisons plutôt que de les voir confisquées par des Azéris.
Alors que le premier ministre arménien Pachinian se désole d’avoir signé un "texte incroyablement douloureux", Erdogan se réjouit quant à lui triomphalement de "voir le Haut Karabakh redevenir un pays de l’Islam et reprendre sa place sereine à l’ombre du Croissant". Quelle lâcheté a pu saisir la France et surtout l’Union européenne, qui refusent de voir que ce qui se produit là-bas est un épisode de plus dans la retauration de l'Empire ottoman par le sultan d'Ankara?
Michel Onfray est son équipe ont atterri hier à Erevan avant de gagner Stepanakert, capitale du Haut Karabakh, par la route ce dimanche. Leur objectif: témoigner de l'expansionisme islamiste à l'oeuvre dans la région. Un expansionisme qui n’est pas sans rapport avec ce qui se passe en France. Peut-on dès lors parler d'une guerre de civilisations? C’est à cette question majeure qu’il s’agira de répondre.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique auprès d’une association d’aide aux migrants à Calais. Dans un entretien à Mediapart, elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine

La sélection du Club

Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre