Jean-Max Sabatier

autoentrepreneur

Osny (Val d'Oise) - France

Sa biographie
Je suis né en 1957, d’une maman institutrice et humaniste et d’un papa agent technique et génial bricoleur, tous les deux m’ayant légué leurs vertus et talents. Arrivé en sixième à pas dix ans, étant du mois d’octobre et ayant sauté le CE1, peu passionné par l’école (trop facile ou trop ennuyeux), j’en ai gardé une motivation très forte pour l’améliorer, dans ses programmes, dans ses méthodes, dans ses personnels. Bac C, DUT génie mécanique, maître auxiliaire en technologie, professeur de maths et physique dans le privé. Divers emplois d’ouvrier ou de technicien de bureau d’études. Maîtrise de lettres modernes, licence de maths. Et quinze ans de cours particuliers à domicile à mon propre compte. Enfin, en 2009, je casse ma tirelire et j’achète les murs d’une librairie dans un quartier dit sensible. J’agrandis et j’embellis mon local, et je crée des groupes de soutien scolaire. Je gagne très peu, je peux tenir grâce aux faits que je suis propriétaire de mon local, et que j’ai une vie très sobre. Je fais du vélo, suis végétarien, chauffe très peu. (mon logis ! Mon local, lui, est très convenablement chauffé, au bois.) J’ai surtout une passion « politique » : je rêve de la mort du chef et du clan. Je crois en un monde où les gens s’organiseraient et s’administreraient eux-mêmes, sans l’intermédiaire de partis, qui sont des facteurs de conflits, et non de progrès. Les partis étouffent les questions et cristallisent les problèmes. Au contraire, j’affirme que les gens, qui sont capables de bâtir des ponts ou des cathédrales, de découvrir et d’étudier les lois de la nature, d’inventer et de construire sans cesse des objets merveilleux, sont capables de faire éminemment mieux que n’ont fait tous les systèmes politiques ayant existé. J’ai plus de fierté, d’ailleurs, pour tout ce que je sais faire de mes mains, que pour mes études ou mes enseignements. À ce titre, cet article qui présente mes travaux à Conflans me semble la meilleure des illustrations : https://blogs.mediapart.fr/792837/blog/060919/cetait-moins-bien-avant
Son blog
26 abonnés Ad fratres et sorores
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
Voir tous
  • Édition Cantate pirate

    Il ne faut respecter la loi que si elle respecte les gens

    Par
    gandhi-happyness-harmony
    Le couvre-feu est stupide. Je peux rentrer chez moi à l’heure que je veux sans faire courir de risque, ni à moi ni aux autres. Je vais le transgresser. Je le transgresse déjà. Mais à présent, je vais mettre mon gilet jaune. En effet, je suis en danger, et je suis invisible.
  • Édition Cantate pirate

    Détournement éditorial

    Par
    rosa-parks
    Donc, le thème étendu, c’est ça. La désobéissance. En ce qui me concerne, je mettrai demain un premier billet qui correspond à une première désobéissance. Si vous avez une tiote envie de désobéir, envoyez-moi une demande de participation, et si ça me botte, banco. Vous intégrez la cantate pirate.
  • Édition Cantate pirate

    Je vous avais promis un petit bouquet...

    Par
    me-nard-charlie-1
    ...d'articles minables de Front Populaire ! Le problème était le suivant : vous partager les bons, c'est faisable, il y en a très peu. Vous faire renifler les saumâtres, quelle que soit la saumure, (rédaction niveau CM2, Rédaction niveau Front Populaire, lobby nucléaire, bouffons en tout genre...) représente un trop fort volume. Aujourd'hui, solution ! Un seul article, mais Meu-Meu de chez RN.
  • Édition Cantate pirate

    Le procès des sangsues.

    Par
    Hélas ! Il ne s'agit pas d'un tribunal révolutionnaire, mais d'un tribunal religieux. Hélas ! Il ne s'agit pas de mettre à bas les factions parasites de la démocratie, partis et potentats, mais de sermonner des bébêtes qui pompent le sang et peuvent tuer les animaux de la ferme qui vont boire à l'étang et qui en mangent. Hélas ! On n'est pas en 2020, mais en 1452. Hélas ! Tout est vrai.
  • Édition Cantate pirate

    Michel Onfray: "Un génocide au phosphore"

    Par
    Il y a un media qui parle des exactions turques, des exactions islamistes. Il y a un media honnête. Il s'appelle Michel Onfray. Il choisit mal ses potes, mais il choisit bien ses guerres. L'exact inverse de Trapaidrem. Paru aujourd'hui sur Front Populaire, premier épisode de Tintin et Milou Au Haut Karabakh.