Jérôme Triaud
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Carnets d'Europe

Suivi par 36 abonnés

Billet de blog 31 mai 2009

Mettre la culture au centre de toutes les réflexions...

Jérôme Triaud
Directeur de la Lecture publique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En cette année d’élections européennes, Carnets d'Europe a décidé de mettre l’accent sur l’Europe de la culture. Nous poursuivons nos enquêtes avec une interview d’Alain Lovato, sculpteur internationalement reconnu installé dans l'Ain, actuel président de la MAPRA et secrétaire générale de la Maison des Artistes. Merci à lui de bien avoir voulu répondre à nos questions.

Jérôme Triaud : selon vous, quel peut-être l’apport des artistes à un processus politique comme la construction européenne ?

Alain Lovato : Dans la construction européenne, l’artiste se sent bien sûr concerné, et ceci à deux niveaux. Tout d'abord, comme dans toutes les organisations humaines, la culture, donc l’artiste, a de fait sa place, et une place fondamentale. C’est ce qui fait d’ailleurs la différence avec les organisations du monde animal.

Ensuite, afin de définir les besoins d’un statut européen de sa condition, il est demandeur, et naturellement partie prenante dans son organisation.

[ndlr : tout sur la Convention européenne organisée en décembre 2008 par la Maison des Artistes au Centre Pompidou à Paris : http://www.conventioneuropennedesartsvisuels.eu]

JT : quel sens donneriez-vous à l’expression suivante : « Europe de la culture » ?

Alain Lovato : mettre la culture au centre de toutes les réflexions et dispositifs…

JT : en tant que président de la MAPRA, quelles sont les actions que vous avez inscrites dans une perspective résolument européenne ?

Alain Lovato : La MAPRA fait un travail de territoire, c’est à dire de proximité. Par des partenariats permanents actifs avec des structures représentatives d’artistes au niveau national et européen, elle inscrit son travail dans cette dynamique. Elle met en pratique l’indispensable complémentarité d’un travail de proximité et européen. De plus, en 1999, la MAPRA avec 3 autres associations de régions d’Europe, a créé l’ AF.ÉE / ARTS ASSOCIATIONS. FÉDÉRATION EUROPÉENNE : c'est un réseau de circulation d’informations au service des artistes..

Au niveau national et européen, la MAPRA participe aux travaux dans le cadre de la MDA et de l’Europe. Son président est secrétaire général de la MDA.

JT : depuis une quinzaine d’années, on assiste à des phénomènes contradictoires : l’ouverture des frontières des politiques culturelles à la création artistique européenne, et une volonté de protéger les identités culturelles. En tant qu’artiste, comment vous situez vous dans ces processus complexes ?

Alain Lovato : ce n’est pas antinomique, bien au contraire. Nous croyons fermement, à la fois, dans une ouverture maximum et indispensable mais qui vient en « confrontation » interactive et créatrice avec la création d’artistes travaillant en région (différentes régions d'Europe et du monde). C’est une question de prise en compte sans discrimination basée uniquement sur la pertinence et la qualité de l’œuvre et non sur sa provenance géographique. Ce ne sont pas les artistes qui ont des problèmes avec ça, mais certains décideurs, en particulier en France, institutionnels.

Le créateur est dans l’universalité, mais peut-être évidemment très local (dans chaque partie de l’Europe et du monde ) dans la diffusion de son œuvre ...

JT : pour paraphraser Montesquieu, comment peut-on être « artiste européen » ?

Alain Lovato : en étant tout simplement un artiste curieux de tout et de tous et ouvert…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot
Journal
Des livreurs sans papiers accusent Amazon d’avoir fermé les yeux sur leur situation
Employés à Rouen d’octobre 2021 à février 2022, sept travailleurs venus d’Afrique reprochent au géant du numérique d’avoir laissé une entreprise sous-traitante abuser de leur situation, les faisant travailler intensément sans les payer de ce qui leur était dû.
par Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN