Jérôme Triaud
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Carnets d'Europe

Suivi par 36 abonnés

Billet de blog 30 avr. 2012

La mémoire retrouvée d'une famille juive

Jérôme Triaud
Directeur de la Lecture publique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Carnets d'Europe vous emmène aujourd'hui dans le sillage de l'excellent livre d'Edmund de Waal, La mémoire retrouvée. Un livre qui tient autant de la micro-histoire que de la biographie des objets. Mais commençons par l'objet ou plutôt les objets du livre, les netsuke, petites miniatures japonaises en ivoire ou en bois sculptées par des hommes d'une patiente infinie.

Edmund de Waal est un céramiste réputé qui a hérité  de ces miniatures propriété de sa famille. L'auteur est un descendant de la famille des Ephrussi, riches marchands de blé partis d'Odessa au milieu du 19e siècle et qui surent se transformer en banquiers mondialisés bien avant l'heure. Les Ephrussi n'avaient rieà envier aux Rothschild et autres Camondo. La famille s'installa donc à Paris et à Vienne, notamment. Leurs richesses les transformèrent en cibles de choix pour les agitateurs antisémites de notre vieille Europe. La fin de l'histoire est connue et tragique : la Shoah et pour les rares survivants l'exil hors d'Europe et notamment aux USA et au Japon.

"(...) ce qui m'a été légué en même temps que ces petits objets japonais"

Tout le propos du livre tient dans cette phrase : " je me demande ce qui m'a été légué en même temps que ces petits objets japonais". Tout est dit de la transmission des netsuke qui vont traverser l'histoire tragique des juifs européens. Tout d'abord objets de collection et de vénération dans le salon mondain de Charles Ephrussi, premier propriétaire de la collection, les netsuke deviennent des jouets pour les rejetons de la famille. Enfin, ils finissent oubliés dans leur vitrine à Vienne avant d'être sauvés de la barbarie nazie par une bonne autrichienne de la famille. Mais ce geste, semble dire Edmund de Waal, rachète-t-il l'ensemble des bassesses des voisins et des employés autrichiens des Ephrussi ?

Ce livre vaut donc pour la traversée, à travers l'Europe, de l'antisémitisme ordinaire qu'il nous offre : les Goncourt et leur haine opportune des juifs, le petit peuple autrichien et ses dignitaires nazis, tragiques sbires enténébrés...A la lisière des sciences sociales et du roman, Edmund de Waal a donc réussi à nous faire partager cette mémoire retrouvée.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN