Les « lodges »

Voilà un promoteur immobilier qui a décidé d’ignorer la simplicité et d’opter pour le snobisme et le charabia. Il eût sans doute été plus clair et plus expressif d’annoncer la prochaine construction d’un immeuble doté d’appartements du deux pièces au cinq pièces. Pas assez chic sans doute, il fallait un titre, mode inévitable, et il semblait incontournable de recourir à un franglais décidément dévastateur. Ce sera donc les lodges !

Voilà un promoteur immobilier qui a décidé d’ignorer la simplicité et d’opter pour le snobisme et le charabia. Il eût sans doute été plus clair et plus expressif d’annoncer la prochaine construction d’un immeuble doté d’appartements du deux pièces au cinq pièces. Pas assez chic sans doute, il fallait un titre, mode inévitable, et il semblait incontournable de recourir à un franglais décidément dévastateur. Ce sera donc les lodges !

Les "lodges" © JLL Les "lodges" © JLL

 

 

 

 

 

Si l’on se penche sur les dictionnaires de la langue anglaise, que ce soit l’Oxford, le Cambridge, le Longman, MacMillan ou bien encore Webster, le mot lodge a six acceptions essentielles, que l’on peut résumer ainsi :

  

Lodge : noun 1 (C*) a small house in the country where people stay when they want to take part in some types of outdoor sport : a hunting lodge (un pavillon de chasse). 2 (C) a small house at the gates of a park or in the land belonging to a large house (une maison de gardien). 3 (C) a room at the main entrance to a building for a person whose job is to see who enters and leaves the building : All visitors should report to the porter’s lodge (loge du concierge). 4 (C) the members of a branch of a society such as the Freemasons; the building where they meet: a masonic lodge (une loge maçonnique). 5 (C) the home of a beaver or an otter (un abri, un gîte). 6 (C) a Native American’s tent or home built of logs (une hutte). 

  • C for countable (dénombrable).

 

 

On le voit cette annonce ne correspond à aucun des sens habituels de lodge. On notera que dans la langue anglaise, lodge est en quelque sorte un produit d’importation issu de la conquête normande et du vocable français loge. Et les différentes définitions données par les dictionnaires de la langue française, Littré, Robert et TILF accablent également le promoteur : 1) abri de branchages, 2) petit réduit, 3) compartiment cloisonné, 4) petit logement situé généralement au rez-de-chaussée d’un immeuble, 5) local où se réunissent des francs-maçons. 

 

Dernier détail, la future construction — qui demeure à l’état de panneau publicitaire depuis plusieurs semaines — aura une vue plongeante et imprenable sur un cimetière, où les loges, au sens troisième, ne manquent pas…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.