mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart ven. 6 mai 2016 6/5/2016 Dernière édition

L'obscène Depardieu

Voila les héros de la France d’aujourd’hui ! Après le ministre du budget Eric Woerth nous avons droit à son successeur Jérôme Cahuzac, après le corrupteur Bernard Tapie nous avons l’exilé fiscal Gérard Depardieu. Ils occupent le devant de la scène, applaudis par leur compères en turpitudes, excusés par un grand nombre pour ‘réussite sociale’, (comme si la fortune ou le pouvoir excusait quoi que ce soit), tolérés par beaucoup à cause du sentiment d’impuissance que distille notre ‘démocratie’ par délégation.

Voila les héros de la France d’aujourd’hui ! Après le ministre du budget Eric Woerth nous avons droit à son successeur Jérôme Cahuzac, après le corrupteur Bernard Tapie nous avons l’exilé fiscal Gérard Depardieu. Ils occupent le devant de la scène, applaudis par leur compères en turpitudes, excusés par un grand nombre pour ‘réussite sociale’, (comme si la fortune ou le pouvoir excusait quoi que ce soit), tolérés par beaucoup à cause du sentiment d’impuissance que distille notre ‘démocratie’ par délégation.

Gérard Depardieu, vous êtes indigné qu’un premier ministre puisse traiter votre attitude  de minable , comme si vous étiez  sur scène, alors que votre  personnage n’est pas une création mais vous-même. A force de porter le masque de personnages glorieux vous avez  fini par croire que vous étiez un de ceux ci. Le masque tombé vous êtes  nu et indécent. Non pas de l’indécence physique mais de l’obscénité de votre position morale. Vivre dans l’opulence vous a rendu aveugle au monde dans lequel vous vivez.

De quoi vous plaignez-vous Gérard Depardieu? Payer trop d’impôt, 145 millions d’euros en quarante cinq ans. Belle somme en effet, mais que n’avez-vous l’honnêteté et la lucidité de nous dire ce que vous avez conservé pour votre existence! Une hypothèse, si l’Etat vous a imposé sur la totalité de vos revenus à 50%, hypothèse qui  ne doit pas vous  être défavorable, cela permet de calculer votre gain  net  à 145 millions d’euros. Soit, en y incluant vos années de débutant puis celles du beau temps du bouclier fiscal,  la modeste somme de 3,22 millions d’euros par an et pas loin de 300 000 euros par mois. Vous avez de quoi vous désespérer, monter sur vos grands chevaux pour dénoncer l’impôt injuste qui pénalise le talent et l’esprit d’entreprise. Une simple question : quel est le talent qui mérite d’être rémunéré  près de 300 fois le SMIC, plus  que ce dont disposent  10 millions de personnes  en France pour vivre ? Ces 10 millions de pauvres n’ont-ils aucun talent ? N’ont-ils aucun droit ? Pas même celui de vivre décemment ? Une des revendications, discutées par la Gauche avant les élections présidentielles, était de limiter le revenu à 30 fois le SMIC. Cela parait une limite. Votre talent indéniable d’acteur ne vous affranchit pas d’un regard au-delà de votre cercle de nantis. Il y a un monde qui n’imagine même pas, ce que pourrait leur permettre de réaliser, les ressources qui vous restent et dont vous vous plaignez.. Si vous êtes myope cette affaire vous ouvrira, les yeux, j’ose l’espérer.

Minable ? Votre position l’est. Voir indécente.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Une foi de plus votre billet d'humeur non pas chagrin..., mais plutôt vénère dirais-je..., est excellent Roger Evano. Quand à la myopie de ce personnage dont l'indécence est un doux qualificatif..., qui ne pourrait lui être attribué, voir destitué puis remplacé..., qu'à la hauteur de certaines déclarations fiscales "vérifiables"..., cette myopie ne pourra bientôt qu'être soignée en Grande Bretagne..., la ou les loups courent après les fous...!

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'édition

suivi par 68 abonnés

Cent Paroles d’Aix, journal local alternatif

À propos de l'édition

 

À l'initiative de quelques citoyens du pays d'Aix-en-Provence, militant dans diverses associations (Aix-Solidarité, Attac, Camédia, Ldh, Atmf Université populaire...), groupes (le Repaire

du Pays d'Aix...), mouvements, Cent paroles d’Aix se propose de faire connaître des faits, des idées, des informations dont on trouve rarement l'écho, même dans les médias locaux, l’opinion de personnes privées de parole publique (sans parole) ainsi que tout ce que nous découvrons par notre présence sur le terrain.

 

Nos voix sont multiples (Cent paroles) mais nous partageons les mêmes valeurs fondamentales (justice sociale, droits de l'homme, démocratie, ...) et des champs d’action complémentaires à développer. Nous ne limiterons pas nos sujets à la région d'Aix-en- Provence, mais c'est de là que nous parlerons.

 

mots-clés