Roger Evano

ex-ébéniste, auteur

Sa biographie
Après avoir écrit et milité dans des organisations de gauche 'PSU) et d'extrême gauche 'LCR), je suis un militant d'ATTAC et de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH). J'ai été en 2008 à l'initiative et co-fondateur du collectif d'abonnés de Médiapart (CAMédia). Auteur de "La démocratie face au défi de l'islamisme", mai 2016 édition l'Harmattan. Lien avec des extraits du livre http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/politique/la-democratie-face-au-defi-de-l-islamisme-2726122
Son blog
129 abonnés Le blog de Roger Evano
Ses éditions
1 / 3
Voir tous
  • Toujours Charlie

    Par
    Nous sommes le 8 Janvier 2020 19h et hier, le 7, je n'avais pas accès à internet. Alors toute la journée une idée me trottait dans la tête : comment Médiapart allait-il marquer le cinquième anniversaire du massacre de la rédaction de l'hebdomadaire satirique, des policiers et des juifs de l'hyper Casher ?
  • A la veille de Noël, si Médiapart nous faisait un cadeau ? Rêvons un peu.

    Par
    C'est la lecture de Ouest-France qui m'a donné cette idée. Ce journal de longue tradition catholique ne cache pas ses sympathies politiques. L'édito du jour, de Jeanne Emmanuelle Hutin, voudrait nous apitoyer sur le sort « des milliers de personnes [qui] n'ont pu se rendre au travail. C'est particulièrement grave lorsqu'elles prennent soin de malades ou de personnes âgées »
  • Islamophobie ou racisme anti-musulman, quel est l'enjeu ?

    Par
    Présenter, la question de « l'islamophobie » ou « racisme anti-musulman » comme un débat sémantique qui n'intéresserait que des individus éthérés éloignés du terrain est ne pas comprendre l'enjeu. Le choix des mots est essentiel car il désigne des combats différents. Dénoncer l'islamophobie sous couvert d'anti-racisme, c'est renoncer à défendre une liberté fondamentale, de conscience et d'opinion,
  • L'islamophobie une arme de l'OCI (organisation de la conférence islamique)

    Par
    L'appel à manifester le 10 novembre contre l'islamophobie reprend le mot employé par les idéologues de l'islamisme qui sous la bannière du racisme font passer en contrebande un projet totalitaire.
  • Président Macron : Que comptez vous faire de ceux qui ne sont rien ?

    Par
    Lors de l'inauguration de la station F vous avez proféré «Une gare, c'est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien». : Vous apportez une innovation remarquable dans la pensée néolibérale qui, d'habitude, distingue deux catégories : les gagnants et les perdants. Dans votre bouche les perdants n'existent plus. Toute la place revient à « ceux qui réussissent ».
Voir tous