Billet de blog 1 févr. 2020

BlackRock et les retraites

BlackRock n’aurait aucun intérêt dans la mise en place de la réforme des retraites. Pourtant l’institution financière américaine, la plus puissante du monde (6000 milliards de dollars) est à la pointe du combat contre la régulation financière

daniel rome
professeur retraité, militant altermondialiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

BlackRock L’ACTIF.

 BlackRock n’aurait aucun intérêt dans la mise en place de la réforme des retraites. Pourtant l’institution financière américaine, la plus puissante du monde (6000 milliards de dollars) est à la pointe du combat contre la régulation financière et pour imposer la retraite par capitalisation pour tous. En particulier en France où la gestion des retraites échappe pour l’essentiel aux appétits des groupes financiers dont BlackRock gère les actifs. C’est ainsi qu’en juin 2019, une note à destination du gouvernement français est faite pour lui suggérer la façon dont il convient d’écrire la loi et les règlements pour que « les choses changent et qu’enfin la capitalisation s’installe en France. ». Le premier pas vient d’être franchi victorieusement avec la loi PACTE : « un élément majeur de la réforme de l’épargne retraite en France » proclame le gestionnaire d’actif. Il se félicite que la loi permette à l’épargnant de bénéficier d’un allègement fiscal pour les cotisations versées, de transférer son patrimoine à une entité plus concurrentielle sans frais de transfert après 5 ans. » Cela revient à contourner tout ce qui relève des principes d’égalité et de solidarité : sécurité sociale, fisc et droits de succession. Pour l’étape suivante BlackRock a lui-même rédigé les principales règles que le gouvernement doit suivre. Il ne faut donc pas s’étonner que le projet de loi, outre qu’il est porteur de dégradation des comptes de la retraite, ouvre la porte à la capitalisation avec l’allègement des cotisations de 28% à 2,8% pour les salaires supérieurs à 120 000 € avec plafonnement à 324 000€. La nouvelle cotisation, non contributive ne comptera plus pour le calcul des pensions pour les hauts salaires ainsi livrés aux retraites par capitalisation. M. Cirelli, patron de BlackRock France pouvait se réjouir « que l’objectif du gouvernement soit de porter à 300 milliards d’euros l’épargne retraite à la fin du quinquennat. »  Avec cette loi l’objectif pourrait être atteint mais la nomination de monsieur Cirelli au comité d’action public 2022 créé par Édouard Philippe indique que BlackRock ne s’intéresse pas qu’aux retraites. Ce que confirme une professeure de macroéconomie de l’université de Bristol à propos de la commission européenne : « le commissaire britannique voulait que la commission travaille main dans la main avec les financiers et à chaque débat, chaque audition, les gens de BlackRoc étaient là. » Ainsi se confirme la consanguinité croissante entre la haute finance et les institutions européennes.

Alain Lacombe

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. 
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Journal — Entreprises
Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde
Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 
par Romaric Godin
Journal
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Journal — Violences sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès