Magic Magic, Sebastián Silva

Cannes 2013 : Quinzaine des Réalisateurs. Alicia, jeune américaine, accompagne pour les vacances sa cousine Sara au Chili. Mais parce que Sara doit s’absenter quelque temps, Alicia se retrouve seule dans la même maison sur une île avec les amis de Sara face auxquels elle se sent de plus en plus mal à l’aise.

Cannes 2013 : Quinzaine des Réalisateurs. Alicia, jeune américaine, accompagne pour les vacances sa cousine Sara au Chili. Mais parce que Sara doit s’absenter quelque temps, Alicia se retrouve seule dans la même maison sur une île avec les amis de Sara face auxquels elle se sent de plus en plus mal à l’aise.

 

Magic Magic, Sebastián Silva © Braven Films Magic Magic, Sebastián Silva © Braven Films

Pour son nouveau film préalablement présenté au festival de Sundance en janvier 2013, Sebastián Silva fait fi des frontières. Bien au contraire, il les intègre pleinement à son récit. Après La Vida me mata, La Nana, Les Vieux chats, le cinéaste chilien new-yorkais revient au Chili avec des acteurs anglophones considérés comme les révélations de leur génération : Michael Cera (Juno de Jason Reitman), Juno Temple (Kaboom de Gregg Araki) et Emily Browning (Sucker Punch de Zack Snyder). Cette rencontre entre les cinéastes et ces acteurs promettait d’être étonnante. Et elle est, à partir du moment où chacun est pleinement investi dans son rôle (Michael Cera est allé jusqu’à vivre cinq mois dans la famille de son ami Sebastián Silva afin d’apprendre l’espagnol et se familiariser avec le contexte du Chili) et que le film aboutit sur une œuvre tout à fait inattendue. Les blagues de Michael Cera qui font rire lorsqu’il joue chez Apatow (SuperGrave) deviennent au fil du récit de plus en plus inquiétantes. Chacun n’est jamais finalement ce qu’il paraît : à la fois en tant que personnage, mais aussi par rapport aux rôles des acteurs dans leurs précédents films. Il en est de même du film.

Magic Magic, Sebastián Silva © Braven Films Magic Magic, Sebastián Silva © Braven Films

Avec un scénario consistant à réunir des jeunes dans une maison isolée, tout laisserait supposer qu’il s’agit d’un film d’horreur pour ados . Mais là encore, le cinéaste joue avec intelligence avec les attentes du spectateur. Le film est déroutant dans tous les sens du terme : il nous fait quitter une route bien tracée pour nous conduire sur des chemins inenvisagés. La composition de Michael Cera est brillamment inspirée et l’on sent l’énergie communicative qu’il y a eu entre cette bande d’amis au moment du tournage.

Les liens de Magic magic avec les précédents films de Silva sont multiples et il est intéressant de voir la continuité à la fois de sa réflexion et de sa sensibilité : ce sont bien des repères qui se perdent, qui se brouillent, qu’il s’agisse d’Alicia en adolescente perturbée accédant difficilement à l’âge adulte (mais aussi des autres personnages qui l’entourent) ou d’Isadora en femme âgée face à l’envahissante maladie d’Alzheimer dans Les Vieux chats. Dans les deux cas, le film devient un prétexte pour décrire la psychologie de personnages en relation avec leur environnement social. Les portraits que le cinéaste réalise ne sont jamais gratuits et interroge notre propre rapport à l’autre, lorsque la folie est toujours chez l’autre en oubliant notre propre altérité intrinsèque.

 

 

Magic Magic Sebastián Silva

97 minutes. Chili – États-Unis, 2013.

Avec : Juno Temple (Alicia), Michael Cera (Brink), Emily Browning (Sara), Agustín Silva (Agustín), Catalina Sandino Moreno (Barbara)

Scénario : Sebastián Silva

Images : Christopher Doyle, Glenn Kaplan

Montage : Jacob Craycroft, Alex Rodríguez

1er assistant réalisateur : Juan Francisco Rosas

Scripte : Marta Loza Alonso

Musique : Daniel Bensi, Saunder Jurriaans

Son : Rick Chefalas

Décors : Amparo Baeza

Maquillage : Pamela Pollak

Costumes : Mark Grattan

Production : Braven Films, Killer Films, Rip Cord Productions

Coproduction : Cine Sur, Chile Films

Producteurs délégués : Giovanna Randall, Eric Laufer, Joe Healey, William Winget, Michael Cera, Todd Remis, Pamela Koffler

Directeur de production : Bruno Bettati

Distributeur français : Wild Side Films en association avec Le Pacte

Vente internationale : The Exchange et 6 Sales

 

Contacts :

Production :

Braven Films

33 West 19th St,

4th Floor Suite 313

10011 New York, NY

États-Unis

Tél : +1 646 619 1247

info@bravenfilms.com

www.bravenfilms.com

 

Ventes:

The Exchange

Tél: +1 310 935 3760

info@theexchange.ws

www.theexchange.ws

6 Sales

Tél : +34 911 723 734

info@6sales.es

www.6sales.es

Distribution :

Wild Side Films

Tél : +33 1 42 25 82 00

info@wildside.fr

www.wildside.fr

Le Pacte

Tél : +33 1 44 69 59 59

contact@le-pacte.com

www.le-pacte.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.