Billet de blog 1 oct. 2021

Biarritz 2021 : "Esquirlas" un film de Natalia Garayalde

Autour des images filmées avec une caméra de famille dans les années 1990 à Río Tercero dans la province argentine de Cordoba, Natalia Garalde replonge dans une enfance ludique dont l’innocence fut irrémédiablement brisée suite à l’explosion survenue le 3 novembre 1995 dans l’usine militaire.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Esquirlas" de Natalia Garayalde © Punto de Fuga Cine

Film de la compétition long métrage documentaire de la 30e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2021 : Esquirlas de Natalia Garayalde

Dans ce premier long métrage documentaire, Natalia Garayalde utilise les enregistrements vidéo de famille pour évoquer la fin d’une innocence autour de l’explosion de l’usine militaire de Río Tercero où elle vivait, entraînant des morts, des blessés et de nombreuses destructions : la ville était alors dans le même état que si elle avait été soumise à une attaque militaire. Les séquelles d’une mort lente se font encore sentir des décennies plus tard avec la multiplication de décès des habitants atteints de cancers dus à la présence importante des produits hautement toxiques libérés lors de cette explosion. Ce qui fut annoncé par le président Carlos Menem de l’époque comme un « regrettable accident » s’est révélé au fil des investigations, au cours des années suivantes, une explosion délibérée réalisée sous la responsabilité des militaires afin de dissimuler une contrebande de ventes d’armes à destination de l’Équateur et de la Croatie. Un scandale de plus de la politique néolibérale de la nouvelle Argentine de l’après dictature dont les citoyens espéraient tant pour jouir pleinement de leur liberté pleine et entière.

En reposant exclusivement sur ses vidéos de famille qu’elle commente adulte, Natalia Garayalde propose un regard rétrospectif puissant, où l’innocence ludique de l’enfance se confronte au drame de décisions politiques nationales qui la dépassent. Cette confrontation entre histoire intime familiale et réalité politique voire géopolitique avec la vente d’armes à l’étranger, offre un point de vue perspicace et rare sur l’Argentine des années 1990. Natalia Garayalde prouve une fois encore dans le cinéma introspectif foisonnant depuis le début XXIe siècle, que l’intime est un lieu d’investigation éminemment politique pour se situer en tant qu’individu dans la société actuelle.

Esquirlas
de Natalia Garayalde
Documentaire
70 minutes. Argentine, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol
Scénario : Natalia Garayalde
Montage : Julieta Seco, Martín Sappia 
Son : Federico Disandro
Production : Punto de Fuga Cine
Productrice : Eva Cáceres

Contact:
Punto de Fuga Cine
Eva Cáceres
E puntodefugacontenidos@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et le collectif Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai