Billet de blog 4 oct. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Exorcism of God" d'Alejandro Hidalgo

Au Mexique, un prêtre américain n'en a pas fini avec un exorcisme réalisé deux décennies plus tôt où il a commis un péché qui ne cesse de le troubler. En prison, un nouveau cas de jeune femme possédée le conduit à son chevet.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sortie DVD : Exorcism of God d'Alejandro Hidalgo

Après le premier long métrage d'horreur La Casa del fin de los tiempos (2013) réalisé dans son pays natal le Venezuela, Alejandro Hidalgo est enfin de retour avec ce film qui s'inscrit dans une étroite filiation avec le film de William Friedkin. En ce sens, Exorcism of God qui commence là où le film de Friedkin finissait, permet de proposer une filiation tout en proposant une variation du genre. Ainsi, en une séquence à la fin du film, on a même droit à un exorcisme inversé comme le titre l'indique car le prêtre exorciste est condamné à recevoir un exorcisme de personnes « possédées » pour le déposséder de Dieu. Ce n'est là qu'un des éléments qui témoignent de l'envie de se réapproprier le genre de film traitant d'exorcisme avec d'autres touches encore de singularités avec l'appui d'un scénario original coécrit par le réalisateur même.

"Exorcism of God" de Alejandro Hidalgo © M6 Vidéo

Cet apport n'est pas anodin et permet d'offrir un nouveau récit au film alors que le genre invitait à un chemin tout tracé. Le thème de la culpabilité est bien amené ainsi que la dynamique épidémique de possession qui dynamise largement le récit. Le tournage nocturne est astucieux même s'il n'est pas toujours judicieux en raison de moments trop sombres pour laisser émerger une compréhension claire du récit.

Les actrices et les acteurs jouent leur composition avec application sans pour autant être inoubliables. Quant au final, il faudra oublier le propos homophobe malheureux du prêtre super-héros. Il faut aussi oublier un regard global misogyne avec des femmes tentatrices et/ou victimaires. Il reste malgré tout un film qui tient globalement ses promesses autour du thème de l'exorcisme avec notamment un maquillage soigné et inventif.

Exorcism of God
The Exorcism of God
d'Alejandro Hidalgo
Avec : Will Beinbrink (Père Peter Williams), María Gabriela de Faría (Esperanza), Irán Castillo (Magali), Joseph Marcell (Père Michael Lewis), Evelia Di Gennaro (Sœur Camila), Hector Kotsifakis (Dr. Nelson), Juan Ignacio Aranda (l'évêque Balducci), Raquel Rojas (Silvia, la détenue), Alfredo Herrera (Jésus possédé), Eloísa Mataren (Vierge possédée), Christian Rummel (Balban / la voix de Jésus possédé)
Mexique, Venezuela, USA, 2021.
Durée : 94 min
Sortie en salles (France) : inédit
Sortie France du DVD : 7 septembre 2022
Format : 2,39 – Couleur
Langues : anglais, français - Sous-titres : français.
Éditeur : M6 Vidéo

Bonus :
Bande-annonce (2’02”, VOST)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma