Billet de blog 7 déc. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

La Havane 2021 : "Isabella" de Matías Piñeiro

Mariel, actrice de Buenos Aires parcourue par les doutes, est en quête du personnage d’Isabella au moment où elle rencontre à plusieurs reprises Luciana, une ancienne amie également actrice.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage de fiction de la 42e édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain de La Havane 2021 : Isabella de Matías Piñeiro

On entre dans le cinéma de Matías Piñeiro par le plaisir des mots, de la réflexion sur l’art en train de naître et de portraits puissants de personnages féminins issus de la meilleure inspiration des comédies de Shakespeare. Telle est encore la nouvelle ambition de ce cinéaste indépendant argentin qui cette fois a bénéficié d’une résidence au Studio Le Fresnoy en France pour développer sa nouvelle partition.

Illustration 1
"Isabella" de Matías Piñeiro © Trapecio Cine

Matías Piñeiro retrouve ses actrices fétiches María Villar et Agustina Muñoz qui plongent à cœur joie dans le puzzle temporel de la création artistique, entre doutes et convictions. Leurs personnages sont animés d’énergies distinctes comme deux facettes d’une même entité. En effet, le doute au cœur de la création permet d’envisager en permanence les différentes voies possibles, qu’il s’agisse de telle personne ou telle autre pour incarner un personnage. Matías Piñeiro se met en outre pour la première fois et de manière explicite à nourrir une réflexion passionnante sur le rôle des couleurs dans sa mise en scène dans une mise en abyme finement chorégraphiée. Son cinéma reste toujours au cœur d’une réflexion qui passe par des dialogues ciselés avec une infinie délicatesse comme le plaisir des paroles énoncées avec discernement et émotion sur la scène d’un théâtre.

Isabella
de Matías Piñeiro
Fiction
80 minutes. Argentine, France, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : María Villar (Mariel), Agustina Muñoz (Luciana), Pablo Sigal (Miguel), Gabi Saidon (Sol)
Scénario : Matías Piñeiro
Images : Fernando Lockett
Montage : Sebastián Schjaer
Musique : Santi Grandone, Gabriela Saidon
Assistants réalisateurs : Lionel Braverman, Lara Franzetti
Scénographie : Ana Cambre
Costumes : Ana Cambre
Production : Le Fresnoy, Trapecio Cine
Productrice : Melanie Schapiro
Productrice exécutive : Melanie Schapiro

Illustration 2

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte