Billet de blog 7 déc. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

"Le Roi du monde" (El Rey de todo el mundo) de Carlos Saura

Un metteur en scène fait appel à une célèbre chorégraphe qui fut sa compagne afin de monter ensemble une comédie musicale. Dans la troupe, Inés est une jeune danseuse au grand talent mais qui porte sur elle le poids d'un père lié à la mafia.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sortie nationale (France) du 23 novembre 2022 : Le Roi du monde de Carlos Saura

Après avoir rendu hommage à la danse et la chanson d'Espagne et d'Argentine avec Tango (1998), Flamenco (2010), Argentina (2015) et Beyond Flamenco (2017), Carlos Saura se tourne cette fois-ci vers le Mexique. Au centre de l'intrigue se trouvent de magnifiques chorégraphies qui font se rencontrer tradition et modernité mexicaines. Les couleurs et les chorégraphies de groupe poursuivent le fil rouge des films précédents mais cette fois-ci Carlos Saura ajoute à son scénario original deux micro fictions autour d'un côté un couple de quarantenaires amoureux par le passé qui doivent œuvrer ensemble pour donner naissance à un spectacle et de l'autre côté une jeune danseuse brillante qui tente de s'émanciper de la violence endémique à laquelle son père est associé. Hélas, ces deux intrigues n'apportent rien de bien nécessaire à la mise en valeur de la danse et leur absence aurait permis d'offrir encore davantage de place aux chorégraphies.

Illustration 1
"Le Roi du monde" (El Rey de todo el mundo) de Carlos Saura © Eurozoom

Comme il est expliqué justement dans la partie fiction des personnages, l'intention par ces moments hors danse était de faire entrer la réalité sociale contemporaine mexicaine mais cela se fait sans grande inspiration. Même le merveilleux Damián Alcázar est sous-employé en grand chef mafieux comme si sa présence servait au final de caution au financement dudit film.

Passé cela, il reste de merveilleux moments de danse, de musique et de danse qui sont un régal pour les yeux et les oreilles. Carlos Saura prolonge de ce point de vue une odyssée enchanteresse réussissant à s'affranchir des codes de la comédie musicale pour le pur plaisir de la chorégraphie des corps harmonieusement en mouvement.

Illustration 2

Le Roi du monde
El Rey de todo el mundo
de Carlos Saura
Fiction
95 minutes. Mexique, Espagne, 2021.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Ana de la Reguera (Sara), Manuel Garcia-Rulfo (Manuel), Greta Elizondo (Inés), Isaac Hernández (Diego), Izaak Alatorre (Juan), Giovanna Reynaud (Julia), Damián Alcázar (Don Anselmo), Manolo Cardona (Andrés), Enrique Arce (Ángel), Eulàlia Ramon (la mère), Ana Kupfer (Julia), Alejandra Toussaint (Alejandra), Helena Corona (Helena)
Scénario : Carlos Saura
Images : Guillermo Rosas et Vittorio Storaro
Montage : Vanessa Marimbert
Musique : Lila Downs, Carlos Rivera et Fela Dominguez
Directeur artistique : Alex Arbesu
Costumes : Sofía Cornejo Arrevillaga, Diana Yazmín Mora Franco et Debora Galicia Verduzco
Producteurs exécutifs : José Luis Villanueva, Rodrigo Calderon, Ozcar Ramírez González et Yadira Ávalos
Assistant.es producteurs.rices : Cecilia Guerrero, Alejandro Cacho, René Villanueva Gámez et Michelle Villa
Producteur.rices délégué.es : Ana de la Reguera, Leonor Garzón, Ana Kupfer, Eusebio Pacha, Elizabeth Romagnoli et Anna Saura Ramón), Coproductrices : Alexandra Fierro et Bella González Serrano
Sociétés de production : Pipa Films et Pacha Inversiones
Distributeur (France) : Eurozoom

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte