"Trois étés" un film de Sandra Kogut

Chaque été, une famille se retrouve dans une maison luxueuse tenue par la gouvernante Madá et les autres employés. Un jour, les patrons abandonnent le lieu après avoir été inculpés de vol.

"Trois étés" (Três verões) de Sandra Kogut © Paname Distribution "Trois étés" (Três verões) de Sandra Kogut © Paname Distribution
Sortie nationale (France) du 11 mars 2020 : Trois étés de Sandra Kogut

Tourné avant l’arrivée du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro à la présidence du Brésil, cette satire sociale dépeint une société brésilienne qui s’est vautrée sans complexe dans le néolibéralisme des bénéfices personnels sans limites. Derrière les nombreux scandales financiers de grandes fortunes brésiliennes qui n’ont pas hésité à dévaliser les biens publics, Sandra Kogut, la réalisatrice de Mutum (2007) a voulu mettre au premier plan de son histoire la situation des employés de ces fortunes déchues, qui n’ont pas pu toucher leur salaire et qui se retrouvent à gérer comme ils peuvent les biens qui n’ont pas été saisis. Face à l’ampleur de la crise sociale et du hold up à grande échelle des biens publics brésiliens, la cinéaste a choisi le ton léger de la farce sociale flirtant avec le drame social. Ce ton est en outre essentiellement généré par Regina Casé, une actrice très populaire au Brésil et au large capital sympathie, que l’on avait pu voir quelques années plus tôt en France dans Une seconde mère (Que horas ela volta?, 2015) réalisé par Anna Muylaert dans un rôle proche de celui qu’elle tient dans Trois étés. Son énergie débordante d’un extrême positivisme porte aussi bien les autres personnages que le rythme même du film en fonction de ses humeurs. Sandra Kogut quitte ainsi l’austérité des relations entre les membres d’une même famille dans la zone défavorisée du Nordeste brésilien. Si la situation sociale et politique semble ici au bord de l’implosion, le film rend hommage à l’ingéniosité et à la solidarité des classes populaires qui ont su trouver dans la résilience des outils pour se réadapter aux nouvelles circonstances, prenant par la même occasion une saine revanche sociale.

 

3990825
Trois étés
Três verões
de Sandra Kogut
Fiction
93 minutes. Brésil, France, 2019.
Couleur
Langue originale : portugais

Avec : Regina Casé (Madá), Rogério Fróes (Lira), Gisele Fróes (Marta), Jéssica Ellen (Vanessa), Alli Willow (Jessy), Otávio Müller (Edgar)
Scénario : Sandra Kogut, Iana Cossoy Paro en collaboration avec Hermano Vianna, Regina Casé
Directeur de la photographie : Ivo Lopes Araújo
Directeurs artistiques : Marcos Pedroso, Thales Junqueira
Costumes : Marina Franco
Maquillage : Ricardo Tavares
Chef opérateur son : Bruno Armelin
Montage : Sergio Mekler, Luisa Marques
Montage son : Tomás Alem, Vincent Guillon
Compositeur de la musique : Berna Ceppas
Mixeur : Stéphane Thiébaut
Directrice de casting : Marcela Altberg
Producteurs : Marcello Ludwig Maia, Laurent Lavolé
Producteur associé : Carlos Diegues
Producteur exécutif : Marcello Ludwig Maia
Directrice de production : Flávia Rosa Borges
Distributeur (France) : Paname Distribution

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.