Festival de cinéma de Fribourg 2021 : "La Noche mágica" de Gastón Portal

Durant une nuit de Noël, un homme prénommé Nicola s’introduit dans une grande demeure dans l’intention de s’approprier ses richesses. Il prend en otage un couple et l’amant de l’épouse mais la rencontre avec la petite Alicia qui le prend pour le père Noël fait évoluer ses plans.

"La Noche mágica" de Gastón Portal © DR "La Noche mágica" de Gastón Portal © DR
Film en compétition long métrage de la 35e édition du Festival International de Films de Fribourg 2021 : La Noche mágica de Gastón Portal

Avec La Noche mágica Gastón Portal réalise son premier long métrage pour le cinéma après avoir produit et réalisé plusieurs séries et téléfilms depuis les années 1990. Pour ce passage, il fait appel à des acteurs de cinéma chevronnés pour les rôles principaux (à savoir Natalia Oreiro, Diego Peretti et Esteban Bigliardi). Quant au scénario, il repose pour l’essentiel sur le principe du vaudeville autour du quattuor : l’époux, l’épouse, l’amant et le personnage perturbateur inattendu. Le film se déroule d’ailleurs entièrement en huis clos dans la maison au cours d’une nuit, accentuant ainsi le dispositif théâtral. Le ton choisi de prime abord est la légèreté de la comédie avec cette première scène où le voleur se retrouve nez à nez avec l’amant sur le balcon à l’arrivée de l’époux officiel. Très vite, la tonalité s’assombrit et la tension propre au thriller émerge. C’est l’apparition d’une enfant qui change alors complètement la donne et fait du film un conte de Noël cruel à l’humour noir impitoyable. Le père Noël se révèle être au final un ange exterminateur ou plus précisément un père Fouettard au service des enfants venu punir les parents pour leur irresponsabilité et leur manque d’amour envers leurs enfants. L’hypocrisie du modèle familial et économique bourgeois est ici largement la cible de ce film.

Ce conte noir cruel ne manque pas de maladresses, surtout lorsque le metteur en scène se contente de laisser en roue libre le talent de ses acteurs. Ces derniers proposent certes une vraie psychologie à leur personnage mais sans que celles-ci nourrissent leurs interactions. Même s’il peut être déconcertant de passer de la légèreté aux situations où la vie humaine est en jeu, la volonté de caricaturer les personnages trouvent vite ses limites. Il n’en reste pas moins que les intentions méritaient bien ce film jubilatoire, qui n’est pas destiné au public le plus jeune lors d’une nuit familiale à Noël.

 

 

La Noche mágica
de Gastón Portal
Fiction
93 minutes. Argentine, Uruguay, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Natalia Oreiro (Kira Damato), Diego Peretti (Nicola), Esteban Bigliardi (Juan Damato), Pablo Rago (Cachete), Isabela Palópoli (Alicia Damato), Hernán Jiménez (Carbonilla), Laura López Moyano (Gladys)
Scénario : Javier Castro Albano, Gastón Portal
Images : Rodrigo Pulpeiro
Montage : Guille Gatti
Musique : Pablo Borghi
Son : Fernando Soldevilla
Directeur artistique : Marina Raggio
Production : Aeroplano Cine, DIRECTV Original, Ketama
Producteur : Sebastian Aloi
Coproducteurs : Diego Kolankowsky, Stuart Manashil, Silvia Rodriguez
Producteurs exécutifs : Joan Lluís Goas, Angel Sala, Matías Tamborenea, Isaac Torrás

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.