Fable politique brésilienne sur la peur, cette violente épidémie

Tito, 10 ans, découvre autour de lui une épidémie de peur qui se propage et laisse les personnes touchées à l'état de pierres. Avec ses amis, il va s'efforcer de trouver un antidote.

"Tito et les oiseaux" (Tito e os pássaros) de Gabriel Bitar, André Catoto et Gustavo Steinberg © Damned "Tito et les oiseaux" (Tito e os pássaros) de Gabriel Bitar, André Catoto et Gustavo Steinberg © Damned
Sortie DVD : Tito et les oiseaux de Gabriel Bitar, André Catoto et Gustavo Steinberg

Après l'immense réussite que constitue Le Garçon et le monde (2014) d'Alê Abreu, le cinéma d'animation brésilien est de retour, toujours sous une forme de production indépendante et un sujet politique d'une grande pertinence. Dans les deux cas, il s'agit également d'une fable sociale se situant dans une dystopie proche d'une certaine apocalypse de la société humaine. Ici, la peur est symbolisée sous la forme d'une épidémie de grande ampleur véhiculée et sans cesse réalimentée par la télévision à des fins de prise de pouvoir. La peur divise les individus et les enferme derrière des murailles de haine et de violence. C'est l'ingénuité d'un enfant de 10 ans soutenu par ses amis qui lui permettra de sauver toute une société consommatrice des messages télévisés. Un message aussi fort qu'énoncé avec subtilité où l'animation se prête pleinement à son sujet avec une peinture à l'huile mise en mouvement, des personnages dessinées à grands traits de manière anti-naturaliste dans la continuité de la peinture expressionniste allemande de l'après-guerre de George Grosz. Tito et les oiseaux se fait l'écho précurseur de la sombre réalité politique du Brésil actuel dominé par la peur et la haine conséquente de toutes les différences incarnées par les discours de Jair Bolsonaro.
Cette fable politique touche au cœur avec une économie de moyens mais une concentration de talent, notamment à travers également la composition musicale qui contribue à créer une atmosphère angoissante, celle d'une réalité vue et déformée par un enfant sans peur. Tito et les oiseaux est le témoignage d'un cinéma indépendant fort et exigeant tellement rare encore dans le cinéma d'animation latino-américain au format long métrage. Cette qualité artistique saluée par une programmation au festival international du cinéma d'animation d'Annecy en 2018 est ainsi étroitement liée à l'implication de toute équipe créative autour d'un projet conçu et réalisé en indépendance.

 

 

tito-et-les-oiseaux-dvd
Tito et les oiseaux
Tito e os pássaros
de Gabriel Bitar, André Catoto et Gustavo Steinberg

Brésil, 2018.
Durée : 73 min
Sortie en salles (France) : 3 avril 2019
Sortie France du DVD : 15 octobre 2019
Format : 1,85 – Couleur
Langues : français, portugais - Sous-titres : français.
Éditeur : Damned Films
Bonus :
Making of
Scène coupée

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.