Billet de blog 8 nov. 2021

"Queimada" un film de Gillo Pontecorvo

Au XIXe siècle, Sir William Walker débarque sur l’île antillaise de Queimada, au service de la couronne britannique afin de fomenter une révolte des esclaves selon les intérêts de ses employeurs.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Queimada" de Gillo Pontecorvo © Rimini Éditions

Sortie Blu-ray : Queimada de Gillo Pontecorvo

Avec La Bataille d’Alger, Gillo Pontecorvo signe avec Queimada un diptyque contre le colonialisme d’une cinglante analyse qui traverse le temps avec une perspicacité sidérante. Habitué à s’entourer d’acteurs non professionnels, Gillo Pontecorvo poursuit cet enjeu de mise en scène mais en faisant appel à la star américaine du moment Marlon Brando pour dénoncer le colonialisme de toutes époques, de l’intervention armée américaine au Vietnam, comme des indépendances réalisées sous l’égide des puissances étrangères. Le film est à ce titre une véritable parabole convoquant différents éléments historiques, à commencer par la figure de William Walker, aventurier américain qui envahit en 1855 le Nicaragua et s’y autodéclara président.

L’histoire politique du renversement d’une oppression suivi de l’imposition d’une autre est celle de Cuba ainsi que différents pays d’Amérique latine et en particulier d’Amérique centrale avec le Guatemala, symbole de la triste république bananière depuis l’intervention américaine au début des années 1950 afin d’abroger des mesures politiques sociales au profit des bénéfices des compagnies US bananières.

La force de convocation de toute cette histoire dans le scénario est sidérante et continue plus d’un demi-siècle plus tard à prouver toute son efficacité. Les dialogues portés avec finesse et conviction par Marlon Brando témoignent sans fard du cynisme de l’entreprise néolibérale contemporaine du tournage du film, pour imposer un nouveau colonialisme d’une perversité accrue, notamment dans cette séquence pour justifier la fin de l’esclavage avec la métaphore de l’épouse et de la prostituée : pour ces libéraux, il vaut mieux avoir une prostituée salariée qu’une épouse esclave qui est bien plus onéreuse à l’entretien (sic). Le personnage de Marlon Brando louvoie d’un groupe à un autre pour enflammer les esprits et générer les plus grands profits pour les puissances impérialistes.

Queimada est une magistrale démonstration politique servie par les choix de mise en scène de Gillo Pontecorvo et la composition musicale originale épique et flamboyante d’Ennio Morricone.

Cette édition Blu-ray propose les deux versions du film, la courte de 1h46 imposée par les studios américains et la plus longue de 2h04 avec les discours condamnés comme marxistes. Mario Morra, monteur du film, évoque sa collaboration avec Gillo Pontecorvo dans un enregistrement réalisé récemment pour cette édition vidéo.

Queimada
de Gillo Pontecorvo
Avec : Marlon Brando (Sir William Walker, l'agent anglais), Evaristo Márquez (Jose Dolores, le chef des esclaves révoltés), Norman Hill (Shelton), Renato Salvatori (Teddy Sanchez, le chef des riches créoles), Dana Ghia (Francesca), Valeria Ferran Wanani (Guarina), Giampiero Albertini (Henry), Carlo Palmucci (Jack), Alejandro Obregón (le major anglais), Thomas Lyon
Italie, France, 1969.
Sortie en salles (France) : 27 janvier 1971
Sortie France du Blu-ray : 21 septembre 2021
Format : 1,66 – Couleur
Langues : anglais, français, italien - Sous-titres : français.
Éditeur : Rimini Éditions

Une édition contenant :
le Blu-ray du film en version courte (106’, VF/VOST)
le Blu-ray du film en version longue (124’, version italienne sous-titrée)
un livret (24 pages)

Bonus :
« Gilles et moi » : interview de Mario Morra, monteur (25’)
Interview de Gillo Pontecorvo (archives RTBF, 5’)
Bande-annonce

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau