Billet de blog 10 déc. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

La Havane 2021 : "Lea salvaje" de María Teresa Salcedo Montero

Lea, une chatte sauvage, est accueillie par Ciro, une petite poupée qui vit dans sa maison dans les bois où se trouvent plusieurs objets trouvés animés de vie.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition court métrage d’animation de la 42e édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain de La Havane 2021 : Lea salvaje de María Teresa Salcedo Montero 

Un court métrage d’animation colombien destiné au jeune public qui met à l’honneur la solidarité entre personnages qui ont pour points communs d’être en quête d’une famille et d’un foyer. La chatte sauvage, héroïne éponyme du film, est à la fois rayonnante par ses couleurs, gracieuse par ses mouvements et sympathique par son côté enfantin qui cherche sa place dans un nouveau groupe.

Sans être très originale, l’histoire part de bons sentiments et se traduit sous forme d’un récit bienveillant à l’égard de chacun des personnages.

"Lea salvaje" de María Teresa Salcedo Montero © Bogoshorts

L’animation quant à elle est plus intéressante avec un ambitieux nombre de personnages à animer autour de formes différentes, ce qui confère d’autant de personnalité à chacun. Ainsi, le rouleau de papier toilette se manifeste à travers des origamis, tandis que le fauteuil est un sédentaire peureux aux pattes courtes et aux grands yeux scrutateurs alors que le chapeau péruvien est celui qui va prendre en main toute la troupe pour une mission de sauvetage.

La force du film se trouve dans une animation de marionnettes en stop motion aux mouvements d’une belle fluidité et des personnages aussi pertinents que singuliers.

Lea salvaje
de María Teresa Salcedo Montero
Fiction
9 minutes 19 secondes. Colombie, 2020.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec les voix de : Olenka Rojas Álvarez (Lea), Jhoynner Andrés Cicery Gómez (Ciro), César Antonio Muñoz Jimenez (Gorro), Hernando Forero (Mr. Sofá)
Scénario : María Teresa Salcedo Montero
Images : Gonzalo Perea
Montage : Carlos Serna
Sound design : Manuel Borda
Décors : Marcela Sánchez Rodríguez
Animation : Andrea Sánchez
Production : Bogoshorts Film Agency
Producteur : Juan Camilo González
Producteur exécutif : Isidro Salcedo Hernández
Coproducteurs : Camilo Cárdenas, Juan Camilo González, María Teresa Salcedo Montero, Andrea Sanchez Guerrero, Carlos Serna, Yuly Velasco Vargas

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni
Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol