Biarritz 2021 : "Una película sobre parejas" de Natalia Cabral et Oriol Estrada

Après avoir présenté dans une salle quasi déserte leur dernier film, un couple de cinéastes cherche le sujet de sa prochaine réalisation pour répondre aux attentes de leurs financeurs. La découverte inopinée d’un couple aveugle dans un parc amorce alors l’essence de ce qui fondera le cœur d’un documentaire à venir mais le chemin à parcourir est encore long et semé d’embûches existentielles.

"Una película sobre parejas" de Natalia Cabral et Oriol Estrada © Faula Films "Una película sobre parejas" de Natalia Cabral et Oriol Estrada © Faula Films
Film de la compétition long métrage fiction de la 30e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2021 : Una película sobre parejas de Natalia Cabral et Oriol Estrada

Après le succès dans les festivals internationaux de Miriam miente, Natalia Cabral et Oriol Estrada mettent en scène leur propre personnage de réalisateurs indépendants avec une distance critique faite d’autodérision dans un faux documentaire qui met à l’honneur la force de la naissance du récit autour précisément de tous ces moments de doutes et d’incertitudes traditionnellement expulsés en hors-champ du film.

Ce regard introspectif de la vie d’un couple de réalisateurs qui fait de ce laps de temps de la gestation du film le cœur de leur nouvelle réalisation, témoigne de la force fascinante de création propre au cinéma à ordonner le monde sous la forme de récit à partager pour en questionner à chaque fois sa singularité. L’histoire est faussement simple car sous la forme, sans regard caméra, d’une plongée intimiste d’un film en train de se faire, Natalia Cabral et Oriol Estrada doivent en permanence s’interroger sur ce qui fait récit. Il n’y a pas de leur part la prétention à inventer un genre cinématographique notamment illustré par Dante Desarthe (Je me fais rare et Je fais feu de tout bois) avec un sens de l’autodérision proche du burlesque ou encore d’un Godard dans une approche plus intellectualisée et conceptuelle. Ici, c’est avec humilité et une transparence de leur positionnement à l’égard de la société dominicaine que les cinéastes filment et mettent en scène, que leur réalisation se fonde. Et sur cette question du couple qu’annonce le titre, elle est autant interrogée devant et derrière la caméra, avec pour conséquence de prendre conscience que faire couple, cela consiste à se projeter dans une histoire à écrire au pluriel où l’individu traversé par les codes sociétaux et sa propre histoire, doit partager du sens commun. Ainsi, sous la fraîcheur d’une histoire de couples, c’est toute une réflexion sur la légitimité des cinéastes à porter à l’écran l’histoire des autres qui est proposée avec une touchante sobriété dans la démonstration de la mise en scène.

 

 

afac-poster-01-esp-210826-web-1123x1600
Una película sobre parejas
de Natalia Cabral et Oriol Estrada
Fiction
89 minutes. République dominicaine, 2021.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Oriol Estrada (Oriol Estrada), Natalia Cabral (Natalia Cabral), Lia Estrada Cabral (Lia Estrada Cabral), Carlos M. Matos (Calvita), Cristina Violines (Cristina), Alex Saint-Hilaire (El Bud), Yanela Hernández (la présentatrice télévisée), Ogilbe Núñez (le présentateur du cinéma), José Homer Mora Acosta (Homer), Odilis Sánchez (la femme dans la salle de cinéma), Pablo Mustonen (Pablo), Helen Pieraldi (l’assistante à la caméra) Alexa Vargas (la jeune femme au cinéma), Rafael García, Sarah Perez Baez
Scénario : Natalia Cabral, Oriol Estrada, Javier García Lerín, Aina Calleja
Images : Nicolás Ordóñez
Montage : Aina Calleja, Javier García Lerín
Son : Homer Mora
Montage : Aina Calleja, Javier García Lerín 
Assitant à la réalisation : Swayni De la Rosa
Directeur artistique : Yin-lai Trinidad Ng
Production : Faula Films
Producteurs : Natalia Cabral, Oriol Estrada, Pablo Mustonen
Producteurs exécutifs : Omar Hasbún, Agustín Lama, Pablo Mustonen

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.