Billet de blog 11 déc. 2021

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

La Havane 2021 : "El Intronauta" un film de José Arboleda

Immergé dans un monde aux flux constants d’informations polluant le quotidien, un homme imagine un casque qui lui permet de voyager dans un monde intérieur où la nature reprend ses droits.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition court métrage d’animation de la 42e édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain de La Havane 2021 : El Intronauta de José Arboleda

Réalisé images par images en prises de vue réelles, El Intronauta de José Arboleda plonge dans les racines de l’animation folle d’un Norman McLaren afin de remettre en cause un monde où les médias omniprésents, sur les écrans télévisés comme sur les ordinateurs et sur les téléphones, polluent la société dans son ensemble. Le personnage éponyme dont le court métrage partage le regard subjectif, est alors amené à rêver une parenthèse enchantée où il s’enfuit de ce monde anxiogène dont la répétition sempiternelle d’actions dénouées de sens, l’enferme dans un espace claustrophobique.

"El Intronauta" de José Arboleda © Bogoshorts

Principalement réalisé en décor cartonné, l’animation est volontairement saccadée afin d’insister sur l’animation du film tandis que les objets sont des trouvailles d’objets hétéroclites. L’imaginaire de la composition est fascinant et vaut à lui seul une très grande attention du spectateur qui n’a pas manqué de toucher le jury de la 42e édition du Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain de La Havane 2021 qui lui a attribué le Coral du meilleur court métrage d’animation.

El Intronauta
de José Arboleda
Fiction
15 minutes 52 secondes. Colombie, 2020.
Couleur
Langue originale : muet

Avec : Enzo Daniel Mejía Méndez, José Arboleda, Juan Carlos Rosero Quintero, Catherine McCormick Pérez
Scénario : Natalia Polo López, Jose Arboleda
Images : Jorge Andrés Prieto Amaya
Montage : Rodolfo Rodríguez Blandón
Animation : Rodolfo Rodríguez Blandón
Musique : Miguel Rodríguez Blandón
Design sonore : Miguel Rodríguez Blandón
Production : Pyramyth Studios
Producteurs : Natalia Polo López, Jose Arboleda
Ventes internationale : Bogoshorts Film

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte