Elizabeth Bishop et Lota de Macedo Soares: une passion, deux artistes, deux pays

Sortie nationale (France) du 20 août 2014 : Reaching for the Moon, de Bruno Barreto

En 1951, la poétesse étatsunienne Elizabeth Bishop est en perte d’inspiration et décide de partir au Brésil rejoindre une amie. Après quelques difficultés d’adaptation, elle tombe très vite éperdument amoureuse de l’architecte énergique et très entreprenante Lota de Macedo Soares.

 © OutPlay © OutPlay

Bruno Barreto est un cinéaste brésilien qui a débuté sa filmographie dans les années 1970 et acquit une excellente réputation avec sa comédie érotique plein de fantaisie Doña Flor et ses deux maris (1976). Plusieurs décennies plus tard, il propose avec Reaching for the Moon une nouvelle histoire d’amour sous la forme très codifiée du biopic. Il est en effet question de la vie de la poétesse Elizabeth Bishop et de l’architecte Lota de Macedo Soares, et plus particulièrement du début et de la fin de leur histoire d’amour. Pour un réalisateur comme Bruno Barreto ayant eu une carrière entre les États-Unis et le Brésil, la connaissance de ces deux artistes et de leur pays d’origine réciproque semblait un véritable avantage. Force est de constater que l’histoire se développe davantage à partir du regard étasunien que brésilien. Ainsi le personnage principal est ici Elizabeth Bishop et l’on regrette de ne pas avoir d’occasion de connaître davantage cette femme architecte hors du commun et très complexe. De même, le contexte historique est bien trop superficiellement évoqué. Il est bien fait mention des mouvements sociaux et politiques qui amènent peu à peu l’arrivée au pouvoir de la dictature au Brésil dans les années 1960 mais bien trop brièvement pour donner au spectateur les clés de compréhension de cette période complexe, qui plus est a donné le jour au Cinema novo. Tout ceci aurait gagné à être développé d’autant que la vie publique de ces deux femmes a influencé leur histoire d’amour, tout comme leurs partis pris politiques a pu conduire à de sérieuses mésententes entre elles. Mais le parti pris (conscient ?) du réalisateur est de survoler cette histoire sans inviter ses spectateurs à s’y intéresser. Les actrices principales, un peu laissée à elles-mêmes, offrent leurs traits sans trop de conviction à leur personnage respectif. Il ne reste dès lors bien peu au final de ce film au sujet pourtant porteur.

 

 © OutPlay © OutPlay
Reaching for the Moon

Flores raras

de Bruno Barreto

Fiction

114 minutes. Brésil, 2013.

Couleur

Langues originales : anglais, portugais

Avec : Glória Pires (Lota de Macedo Soares), Miranda Otto (Elizabeth Bishop), Tracy Middendorf (Mary), Marcello Airoldi (Carlos Lacerda), Lola Kirke (Margaret Bennett), Tânia Costa (Dindinha), Marianna Mac Niven (Malu), Marcio Ehrlich (José Eduardo Macedo Soares), Treat Williams (Robert Lowell), Anna Bella (Kathleen)

 

 

Scénario : Matthew Chapman, Carolina Kotscho, Julie Sayres, d’après le livre "Flores raras e banalíssimas" de Carmen L. Oliveira

Images : Mauro Pinheiro Jr.

Montage : Leticia Giffoni

Musique : Marcelo Zarvos

Décors : José Joaquim Salles

Production : LC Barreto Productions

Coproduction : Imagem Filmes, Globo Filmes, Telecine, Teleimage

Producteurs : Lucy Barreto, Paula Barreto

Distributeur (France) : OutPlay

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.