Trilogie documentaire de Marie Arnaud sur les guérisseurs mexicains

Sortie coffret DVD de Chamans du Mexique, de Marie Arnaud


Sortie coffret DVD de Chamans du Mexique, de Marie Arnaud

Dans ce coffret sont réunis trois documentaires de la réalisatrice Marie Arnaud sur le thème, comme son titre l’indique, des « Chamans du Mexique ». Marie Arnaud s’est intéressée à bien d’autres sujets au fil de ses réalisations. L’intérêt de réunir ces documentaires consiste à offrir de la perspective en ce qui concerne les modes de pratiques médicinales traditionnelles au Mexique, et plus particulièrement du côté de l’héritage aztèque. Cela commence avec la présentation de l’auteur de best seller à l’identité mystérieuse quasi légendaire : Carlos Castaneda. Produit pour la série télévisée qui a traversé toutes les années 1990 sur Canal + L’Œil du cyclone, Castaneda et caetera (1994, 24 min) est une fausse enquête à la recherche d’un homme énigmatique (Castaneda) mêlant fiction avec des comédiens dans un hôtel de luxe parisien et voyage au Mexique. L’approche semble fantaisiste, la mise en scène comme la manière de filmer supportent mal le poids des ans qui passent. Il n’empêche que l’intervention de Jodorowski concernant Castaneda est toujours pertinente.

Dans Les Conquérants des quatre vents (1997, 52 min), Marie Arnaud s’attache cette fois-ci avec un peu plus de sérieux et avec un intérêt ethnographique aux pratiques de quatre guérisseurs : le Capitan Don Andres Segura, Don Lucio Campos, Téofilo Morelo Olivarés et Jorge, jeune granicero (homme frappé par la foudre qui est devenu depuis guérisseur). Chacun à sa manière fait revivre les traditions aztèques les plus anciennes associées à un incontournable syncrétisme chrétien. La réalisatrice s’intéresse davantage à ses quatre principaux personnages qu’à leur pratique, leur intégration dans la communauté dans laquelle ils s’inscrivent : de cela nous n’en apprendrons rien, ce qui limite la portée anthropologique du film et son aptitude à témoigner d’un aspect d’une société. Si Marie Arnaud a un profond respect pour ce qu’elle filme, elle ne permet pas hélas aux spectateurs de saisir et comprendre la réalité présentée. Il n’empêche que quelques informations passent mais qu’il aurait fallu que la réalisatrice s’immerge davantage sur son « terrain » d’investigation pour offrir en retour un document quasi ethnographique. Sur le même sujet il est profitable de voir les documentaires récents des cinéastes mexicains talentueux : Granicero de Gustavo Gamou (2011) et Canícula de José Álvarez (2012).

Dans son dernier film en date concernant le Mexique, Hermanito (2006, 92 min) est le plus sincère, ne cachant pas la portée autobiographique du film : Marie Arnaud, dit Mario, apparaît devant la caméra, parce que cette rencontre avec le guérisseur el « Hermanito » dépasse son propre entendement. Bien qu’elle utilise le cartésianisme du point de vue de sa caméra, elle se sent appelée à une mission particulière en filmant un homme hors du commun qui jusqu’ici avait tenu à préserver son anonymat vis-à-vis des divers médias. Marie Arnaud ne semble plus chercher à démontrer un propos, à répondre à une commande de la télévision mais à se chercher elle-même vis-à-vis de Don Enrique dit « Hermanito ». En conséquence, sa démarche est beaucoup plus sobre, elle se concentre sur cet homme et filme peu à peu sa pratique, son entourage social, sa filiation, etc. Le film est donc bien plus documenté que ses précédents. Dommage qu’au montage elle ait laissé trop de hors champ, avec cette équipe technique qui semble sans arrêt en train de régler ses appareils au moment où ils filment les scènes les plus importantes. Bien que ceci contribue à la démarche d’un certain « cinéma-vérité », où l’on montre les conditions de tournage pour mieux saisir comment les images sont « mis en scène » et enregistrées, il y en a beaucoup trop pour que cela fasse sens. Il n’en reste pas moins que la réalisatrice a de bout en bout préservé la sincérité de son regard, offrant un témoignage touchant de cet homme, grand guérisseur, mais jamais présenté de manière hagiographique, mais avec toujours une vision respectueuse de ce qu’il est et fait. Ceci contribue à offrir une des clés d’entrée de la diversité culturelle d’un Mexique très actuel et bien vivant.

 

Chamans du Mexique

de Marie Arnaud

France - 2012.

Durée totale du coffret : 168 min

Couleur

Éditeur : L’Harmattan

Coffret 3 DVD comprenant :

DVD 1 :

Castaneda et caetera (1994, 24 min)

Entretien avec Marie Arnaud

DVD 2 :

Les Conquérants des quatre vents (1997, 52 min)

DVD3 :

Hermanito (2006, 92 min)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.