Billet de blog 17 janv. 2022

FIFP de Carcassonne 2022 : "Nuestra libertad" de Celina Escher

Le Salvador est le pays où la répression contre l’avortement est la plus violente. Ainsi, alors que toute fausse couche est suspectée, des femmes se retrouvent incarcérée pour 30 ans et plus. Teodora Vázquez, agressée dans un bus alors qu’elle est à 9 mois de grossesse, perd son enfant et se retrouve condamnée pour homicide.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

4e édition du Festival international du film politique de Carcassonne 2022 : Nuestra libertad de Celina Escher

Le Salvador qui a souffert de la guerre civile et souffre encore de ses séquelles à travers une forte criminalité et des guerres que se livrent des gangs mafieux, est aussi un pays à la politique gouvernementale patriarcale et religieuse ouvertement misogyne et ceci se reflète notamment dans la répression contre l’avortement. La réalisatrice a choisi de suivre avec sa caméra, l’histoire de Teodora Vásquez qui, dix ans après son incarcération, doit être rejugée.

"Nuestra libertad" de Celina Escher © DR

Le pays n’est pas ouvert à la thématique de la liberté des femmes comme de tout citoyen à disposer de son corps qui connaît un nouveau mouvement émancipateur à travers l’Amérique latine. Pour son premier long métrage, Celina Escher tient à dénoncer cette situation extrêmement grave d’atteinte à l’intégrité humaine qui se déroule au Salvador en alertant la communauté internationale notamment avec la diffusion de son film. Elle va avec sa caméra dans la prison recueillir à la fois le témoignage de Teodora Vásquez qui reste le fil rouge de tout le film, mais aussi de toutes les autres femmes incarcérées pour les mêmes raisons de 30 à 40 ans de prison.

Ce film est plus que nécessaire et montre aussi que cette question de l’avortement qui, lorsqu’elle ne peut être prise en charge par la seule législation d’un pays, doit s’emparer de la prise de conscience et de l’action de la communauté internationale. Il n’est pas anodin encore que la dépénalisation de l’avortement soit un enjeu central pour les mouvements politiques d’extrême droite à travers le monde où cette liberté individuelle est à nouveau remise en cause. Ainsi, les questions soulevées par le film L’Événement d’Audrey Diwan rappelle l’horreur que peut générer une grossesse non désirée dans un contexte où les femmes sont contraintes à s’exclure du droit commun et de risquer leur vie pour continuer à espérer à trouver leur juste et digne place dans la société comme tout citoyen.

Le film est plus que nécessaire dans ce qu’il raconte du Salvador et du reste du monde lorsque la légalisation de l’avortement est remise en cause. Dommage que la réalisatrice n’aille pas explorer le contexte social et politique propre au Salvador pour comprendre dans quel contexte s’est développé la gangrène sociale appelée patriarcat entre l’aveuglement religieux et la volonté délibérée de discriminer toute une partie de la société.

Nuestra libertad [Fly so far]
de Celina Escher
Documentaire
88 minutes. Suède, Salvador, 2021.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Teodora Vásquez
Scénario : Celina Escher
Images : Guillermo Argueta, Nils Bucher, Celina Escher, Audun Fjeldheim   Kalle Jansson, Christian Rivera, Fabricio Sibrián, Maria Åkesson
Montage : Matteo Faccenda
Musique : Nils Bucher, Mahan Mobashery
Production : Pråmfilm, Sugar Rush Productions
Productrice : Mónica Hernández Rejón
Coproducteurs : Mattias Ehrenberg, Maria Åkesson

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix