9h45 - Ouverture de la journée
en présence d’Anne Husson, directrice culturelle de la MAL et de Boris Grebille, directeur de l’IESA


I - Matinée : Le cinéma d’auteur latino-américain et la France
10h - Les différents cinémas d’Amérique latines aujourd’hui.
Historique du cinéma latino-américain par Cédric Lépine, spécialiste du cinéma latino américain, critique et collaborateur de festivals.


11h - L’association El Perro que ladra
En avant première de l’année de la Colombie en France, l’association «El Perro que ladra» nous parlera de son histoire, ses actions, son festival. Avec Juan Rodriguez et Nadia Solano en conversation avec Grecia Caceres, responsable du département Amérique latine de l’IESA art&culture.

II- Après-midi : Comment se fabrique un film latino-américain en France ?
14h - Comment produit-on un film d’Amérique Latine aujourd’hui ? Les différents chemins possibles – les tendances actuelles pour les films d’auteurs.
Comment s’organise actuellement la production et la réalisation des films d’auteur latino-américain ? Quels fonds, forums, ou laboratoires sont disponibles pour eux ? Comment s’organise la Fabrique des cinémas du monde et la résidence de la Cinéfondation (Festival de Cannes) ?
Par Séverine Roinssard, directetrice de Parati Films, professeur à l’IESA art&culture


15h - Quelle distribution pour les films latinos en France, dans leur pays d’origine et plus largement dans toute l’Amérique Latine ?
Isabelle Buron, attachée de presse souvent sur des films latino-américains, nous parlera des tendances du marché en France, de la scission entre les festivals et les sorties en salle, et de l’évolution ces dernières années.
Avec Isabelle Buron, attachée de presse de Cinelatino, festival des films latinos de Toulouse, en conversation avec Séverine Roinssard.


16h - Master Class : Un jeune et talentueux réalisateur brésilien, Joao Paulo Miranda récompensé à Cannes nous parle de son cinéma, de la situation au Brésil.
Avec Joao Paulo Miranda, réalisateur brésilien résident à la Cinéfondation. Son court métrage The Girl Who Danced With The Devil, sélectionné au Festival de Cannes en 2016, a été récompensé par une Mention Spéciale du Prix du Jury. Actuellement il développe à la résidence de la Cinéfondation le projet pour son 1er long métrage, en coproduction avec la France. Joao nous parlera sa propre expérience et ouvrir sur la situation du Brésil actuellement. Projection de son court métrage.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.