Billet de blog 21 oct. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

FBAL 2022 : "Alis" de Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck

Dans un refuge pour adolescentes à Bogota en Colombie, un personnage imaginaire prénommé Alis naît des projections, des aspirations et des peurs de chacune.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage documentaire de la 31e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2022 : Alis de Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck

Inspiré et construit à la suite d'ateliers audiovisuels dans un centre d'accueil pour adolescentes colombiennes de Bogota, Alis de Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck n'est pas qu'un film de cinéma adressé à un futur public, il est d'abord une construction collective pour accompagner une parole comme une fleur qui ose s'épanouir en faisant craqueler une terre bitumée pour tout horizon d'éclosion humaine. Avec subtilité et pudeur, Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck inventent des procédés très simples en apparence mais d'une grande perspicacité pour laisser s'exprimer cette petite voix intérieure de chaque adolescente en inventant le personnage fictif d'Alis construit comme une part extérieure enfin assumée d'elle-même. Alis est alors plus qu'un simple avatar dans un enfermement interindividuel de soi à soi dont les réseaux sociaux sont tellement obsédés. Alis est ici une construction collective qui crée sensiblement de la sororité là où l'on ne s'y attendait plus comme une merveilleuse épiphanie libératrice autant qu'émancipatrice.

"Alis" de Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck © Wayna Pitch

Avec rigueur et une fascinante sobriété narrative, Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck construisent leur narration documentaire en assumant le traditionnel entretien face caméra sans chercher à le faire disparaître de la conscience par des dispositifs distincts de mise en scène. Ici, les cadrages tout comme la lumière sont résolument les mêmes et ne lassent jamais grâce à la force du montage comme principe de narration et surtout par la puissance des témoignages des protagonistes qui livrent leurs violences subies dans l'espace social en dehors du refuge. La caméra ne les enferme jamais dans le rôle de victimes car elles construisent devant la caméra un être d'une fascinante force de résilience que le film accompagne sans cesse avec bienveillance.

Le dispositif s'inspire notamment par sa fausse simplicité narrative et sa vraie complexité à développer des liens étroits avec les protagonistes au centre de l'élaboration du récit, de La Libertad del diablo (2017) d'Everardo González où des témoignages filmés systématiquement en plan fixe explorait une autre face de la violence de la société par la voix de ses bourreaux. L'invention du cinéma dans sa forme la plus libre que constitue le documentaire témoigne ici encore de la conviction selon laquelle le cinéma s'invente avec les sujets mêmes qu'il rencontre.

Alis ne manqua pas de développer une profonde communication avec le public du festival de Biarritz en remportant le prix des étudiants de l'IHEAL ainsi que le Prix du public.

Alis
de Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck
Documentaire
80 minutes. Colombie, Chili, Roumanie, 2022.
Couleur
Langue originale : espagnol

Scénario : Tatiana Andrade, Anne Fabini, Gustavo Vasco, Clare Weiskopf, Nicolas van Hemelryck
Images : Helkin René Díaz G.
Montage : Anne Fabini, Gustavo Vasco
Musique : Miguel Miranda, José Micguel Tobar
Son : Patrick Alexander
Mixage : Marius Leftarache
Production : Casatarántula (Clare Weiskopf et Nicolás Van Hemelryck, Colombie), Radu Stancu, Alexandra Galvis
Coproduction : Defilm, Pantalla Cines
Production déléguée : Lise Lense-Møller, Vlad Radulescu, Ramona Grama, Nicolas van Hemelryck, Clare Weiskopf
Distributeur (France) : Wayna Picth
Sortie salles (France) : 25 janvier 2023
Ventes internationales : Latido Films

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André