Billet de blog 28 sept. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

FBAL 2022 : "Mafifa" de Daniela Muñoz Barroso

La réalisatrice Daniela Muñoz Barroso part découvrir l'identité de Mafifa, joueuse de cloche au sein d'un groupe de conga, disparue en 1980.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage documentaire de la 31e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2022 : Mafifa de Daniela Muñoz Barroso

Tourné en 2019, Daniela Muñoz Barroso saisit Cuba d'avant la profonde crise économique et sociale qui a pris de graves proportions depuis la pandémie de covid et l'isolement économique de l'île. Elle réveillait en même temps au moment du tournage même une histoire passée, celle de Mafifa, femme libre et indépendante d'avant 1980, joueuse de conga, style musical qui s'enracine dans des traditions prérévolutionnaires. Le handicap auditif de la réalisatrice devient dès lors la motivation de son propre cheminement pour aller à la rencontre de la mémoire de Mafifa et tout ce qu'elle représentait, humble mais virtuose musicienne encensée par ses proches.

Sous la fausse piste du portrait documentaire d'une femme, Daniela Muñoz Barroso suit un mouvement spirituel initiatique, l'amenant à quitter La Havane pour Santiago de Cuba où se déroule le célèbre carnaval où la conga trouve une expression privilégiée. Les sons qui pourraient être vécus comme des agressions sonores conduisent progressivement la cinéaste dans une dernière étape vers la quiétude sylvestre, observant le lent et doux mouvement d'un escargot. L'approche intimiste est ici une exploration sensorielle pour appréhender l'environnement immédiat de la cinéaste. Mafifa devient dès lors une figure tutélaire qui transcende son existence dans un récit de transmission à travers sa musique mais encore sa personnalité aux côtés de la cinéaste cubaine. Un merveilleux poème sensoriel en quête d'une identité profonde.

Mafifa
de Daniela Muñoz Barroso
Documentaire
77 minutes. Cuba, 2021.
Couleur et Noir & Blanc
Langue originale : espagnol

Scénario : Daniela Muñoz Barroso, Joanna Montero, Carlos Melián Moreno
Images : Daniela Muñoz Barroso
Montage : Joanna Montero
Musique : Sarah Gutiérrez, Pepe Gavilondo
Design sonore : Glenda L. Martínez Cabrera
Production : Leila Montero pour Estudio ST et Daniela Muñoz Barroso pour Estudio ST

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier