100% doc Colombie : regards féminins

Du mardi 31 octobre au mardi 7 novembre, le Forum des Images programme, dans le cadre de l’Année France-Colombie, un cycle de films documentaires réalisés par des femmes colombiennes sous le titre « 100% doc Colombie : regards féminins » en présence de plusieurs réalisatrices. Voici le programme détaillé.

36398-fdi-120x176-100-doc-colombie-def-copie
Mardi 31 octobre

14h30 :
Amazona
de Clare Weiskopf

Colombie doc. vostf 2016 coul. 1h22 (cin. num)
Enceinte, la cinéaste Clare Weiskopf réalise un film sur sa mère, Valerie, femme libre et indépendante qui vit aujourd’hui en Amazonie. Elle remonte le temps, reconstruit par bribes sa vie, et par la même la sienne et celle de la famille. Magnifique film sur la filiation. Prix du public au festival international du film de Carthagène (Colombie). En 2017.

Précédé de :
Voyage en la terre autrement dite
de Laura Huertas Millán France doc. 2011 coul. 23min (cin. num.)
Librement inspiré des premiers récits de voyage des conquistadors, missionnaires ou scientifiques, Voyage en la terre autrement dite, entièrement tourné dans la serre équatoriale de Lille, évoque la naissance du « Nouveau monde » et les images qu'il a engendrées.

16h30 :
Del Palenque de San Basilio
d’Erwin Goggel & Esperanza Biohó
Colombie doc. vostf 2003 coul. 1h25 (35mm)
Immersion dans la culture palenquera et ses traditions musicales ancestrales transmises par les esclaves africains et perpétuées depuis des siècles : la danse du mort, le bullerengue (danse d’initiation à la vie adulte), le septeto (d’influence cubaine et aux paroles romantiques) et la danse du noir (danse guerrière). Une œuvre unique, fruit de 16 années de travail, réunissant la documentation visuelle et sonore la plus riche.

19h00 : Soirée d’ouverture en présence de la réalisatrice
Chircales
de Marta Rodríguez & Jorge Silva
Colombie doc. vostf 1966-1971 n&bl 43min (cin. num.)
Dans la zone sud de Bogota, Alfredo, Maria et leurs 10 enfants extraient de l’argile pour fabriquer des briques. Partant d’une démarche anthropologique, les auteurs, qui ont passé 5 ans avec la famille Castañeda, dénoncent l’exploitation inhumaine dont sont victimes ces briquetiers. Multi-primé en festivals, Chircales, est une œuvre majeure du cinéma militant colombien et dans l’histoire du cinéma politique en Amérique Latine. Incontournable.

20h30 : Soirée d’ouverture
Jericó, l’envol infini des jours (Jericó, el vuelo infinito de los días)
de Catalina Mesa
Colombie doc. vostf 2016 coul. 1h18 (cin. num)
À Jericó, village pittoresque de la région d’Antioquia, des femmes âgées et de conditions sociales différentes, souvent pleines d’allégresse, confient leurs secrets, évoquent la vie qui passe, leur foi, leurs joies et leurs peines. Ces paroles de femmes, recueillies dans l’intimité de leurs maisons, touchent par leur authenticité. Un hommage à l’esprit féminin d’Antioquia. Prix du public et prix du meilleur documentaire au festival Cinelatino (Toulouse, 2017).

 

Mercredi 1er novembre
14h30 :
Atentamente
de Camila Rodríguez Triana
Colombie doc. vostf 2016 coul. 1h22 (cin. num.)
Dans le huis clos d’une maison de retraite, le quotidien des pensionnaires rythmé par le banal rituel du personnel, une télévision qui déverse ses telenovelas et les ateliers récréatifs. Émerge de ce néant le désir que Libardo et Alba éprouvent l’un pour l’autre. Une ode à la vie où les sentiments les plus forts (solitude, abandon, amour, mort) y sont magnifiquement mis en scène. Prix Renaud Victor, FID Marseille 2016

16h30 :
La Eterna noche de las doce lunas
de Priscila Padilla
Colombie doc. vostf 2012 coul. 1h27 (vidéo) La jeune Pili est proche de la puberté. Suivant la tradition wayuu, elle reste cloîtrée pendant 12 lunes, le temps d’apprendre à ne plus rire et devenir femme. Ce rituel est censé faire d’elle une épouse vertueuse, pour laquelle les hommes offriront des dots. Mais ce temps d’apprentissage et de réflexion permettra à la jeune fille de découvrir sa véritable voie. Prix India Catalina au Festival International du film de Carthagène (Colombie) en 2013.
Précédé de :
Wuejia nyi (El Camino del viento)
de Diana Marcela Torres Llantén
Colombie doc. sans dialogue 2013 coul. 13min (cin. num.)
À l’aube, un jeune garçon et sa petite sœur partent pour l’école à travers prairies et forêts avec le vent pour compagnon. La réalisatrice filme à distance le long et difficile chemin parcouru par ces enfants du peuple nasa pour accéder à l’éducation.

19h00 :
Table ronde avec Marta Rodríguez, Patricia Ayala et María Isabel Ospina (réalisatrices) animée par Bibata Uribe (spécialiste du cinéma colombien) existe-t-il un cinéma colombien au féminin ? Trois réalisatrices reviennent sur leur parcours et leur contribution pour évoquer la place des femmes dans le cinéma colombien.

21h00 :
Don Ca
de Patricia Ayala
Colombie doc. vostf 2013 coul. 1h30 (vidéo)
Portrait de Camilo Arroyo, héritier d’une grande famille colombienne qui a décidé de transformer sa vie en un manifeste libertaire : désirer peu pour tout posséder. Installé depuis longtemps sur la côte Pacifique, il est devenu Don Ca, le sage aimé et respecté de tous. Mais petit à petit, son paradis est infiltré par les forces antagonistes de la guerre civile. Prix Macondo du meilleur documentaire (2013).

 

Jeudi 2 novembre
14h30 :

Looking for
D'Andrea Said Camargo
Colombie doc. vostf 2012 coul. 52min (vidéo)
Née à Londres en 1976, de mère colombienne et de père pakistanais, Andrea Said Camargo a vécu toute sa vie en Colombie sans avoir connu son père. Ce film à la première personne est le récit de sa quête pour le retrouver, entreprise lorsqu’elle avait 24 ans. Un voyage introspectif à la portée universelle.
Précédé de :
El Sussuro de un abedul
de Diana Montenegro García
Russie – Colombie doc. vostf 2015 coul. et n&b 14min (vidéo)
Habitée par l’œuvre de Tarkovsky, la réalisatrice, native de Cali, a fait le voyage jusqu’à Kurba, en Russie. Dans ses bagages, une photo de sa grandmère l’accompagne. Sa découverte des lieux et des gens lui inspire une lettre à sa babushka. Histoire du cinéma et histoire intime unies dans un même élan du cœur.

16h00 :
El Silencio de los fusiles
de Natalia Orozco Rojas
Colombie - France doc. vostf 2017 coul. 1h55 (cin. num.)
Entre 1948 et 2016, le conflit armé a fait plus de 8 millions de morts en Colombie. À partir d’images d’archives, de témoignages des principaux acteurs et des médiateurs de tous bords, ce film somme retrace, chronologiquement, depuis l’accession au pouvoir de Juan Manuel Santos en 2010, les différentes étapes du processus de paix. Présenté en ouverture du Festival International du film de Carthagène (Colombie) en 2017.

18h45 :
Testigos de un etnocidio : memorias de resistencia
de Marta Rodríguez
Colombie doc. vostf 2009 coul. et n&b 57min (cin. num.)
Après 40 années consacrées à filmer une Colombie niée et discriminée, celle des peuples indigènes victimes des massacres, des déplacements forcés et de l’exclusion, Marta Rodríguez parle de sa position face à l’Histoire et lance un appel à la solidarité pour accompagner le combat des organisations indigènes. Témoignages et archives filmiques, accumulés au fil du temps, constituent la matière féconde de ce film ; œuvre de mémoire et de résistance.

La Toma del milenio
de Marta Rodríguez
Colombie doc. vostf 2015 coul. 51min (cin. num.)
Bogota. Année 2000. Des hommes et des femmes, venus gonfler les rangs des centaines de milliers de déplacés par le conflit armé occupent la place Bolivar de Bogota. Marta Rodríguez va à leur rencontre. Recueillant leurs paroles et leurs chants, partageant l’intimité de certains, elle souscrit à leur lutte, leur restitue leur dignité.

21h30 :
Il y aura tout le monde (Y todos van a estar)
de María Isabel Ospina
France doc. vostf 2008 coul. 52min (vidéo)
Le destin d’une famille de la classe moyenne de Cali, victime de la crise économique. Nombre d’entre eux ont été condamnés à l’exil. Ceux qui restent, ruinés et isolés, doivent se battre pour continuer à vivre. Cette cellule familiale éclatée est celle de la réalisatrice. Installée en France depuis plusieurs années, elle va à la rencontre des siens, recueille leur parole, retrace leur parcours. Rien ne sera plus comme avant.

 

Vendredi 3 novembre
14h30 :

Juntas
de Laura Martínez Duque & Nadina Marquiso
Colombie doc. vostf 2017 coul. 1h17 (cin. num.)
La soixantaine, Norma et Cachita est le premier couple lesbien marié en Amérique du Sud. Plus de 20 ans après avoir quitté la Colombie, elles décident de retourner là où elles se sont connues. Dans une mise en scène à la texture onirique, les réalisatrices, amies des deux femmes, saisissent avec subtilité la charge sensorielle et émotionnelle de ce voyage dans le temps.

16h00 :
Ça tourne à Villapaz (Hecho en Villapaz)
de María Isabel Ospina
Colombie - France doc. vostf 2014 coul. 53min (cin. num.)
À Villapaz, situé au sudouest de la Colombie, dans la vallée du Cauca, Victor González est une « star ». Cinéaste autodidacte, il recrute les habitants de son village et réalise des mélodrames et des films d’horreur pittoresques, inspirés de la réalité et des mythes locaux. Le portrait vivant d’un réalisateur afrocolombien passionné par son art. Prix du public du Panorama du cinéma colombien, Paris, 2015.

Amnesthésie
de Lizette Lemoine
France doc. vostf 2014 coul. 53min (cin. num.)
La troupe de théâtre Varasanta, dirigée par Fernando Montes, met en scène les témoignages de survivants du conflit armé qui ont vécu l’horreur. Carlota Llano interprète les monologues de « Femmes dans la guerre » de Patricia Lara. Par ces actes de résistance, la réalisatrice témoigne du processus de reconstruction à l’œuvre, du deuil et de la douleur si présents. Primé dans plusieurs festivals en Colombie, en Argentine ou en Espagne.

19h00 :
Cahiers de Medellin (Diario de Medellín)
de Catalina Villar
France - Belgique doc. vostf 1998 coul. 1h12 (vidéo)
À Medellin, dans le quartier Santo Domingo, où le taux d’homicides est parmi les plus élevés du pays, un professeur invite ses élèves à tenir un cahier dans lequel chacun raconte son histoire personnelle et celle de sa famille pour se construire quelques repères. Loin de toute considération misérabiliste, Catalina Villar saisit la réalité tragique de ces jeunes aux vies violentées. Prix du long métrage et prix du public du Festival Visions du réel de Nyon, 1998. Prix découverte SCAM 1999.

21h00 :
Un asunto de tierras
de Patricia Ayala
Chili – Colombie doc. vostf 2015 coul. 1h18 (vidéo)
Lors de la première année de la mise en œuvre de la loi de 2011 sur le processus de restitution des terres, Patricia Ayala suit quelques ex-habitants de Las Palmas - un village si désaffecté que l’administration ne le nomme plus - dans leurs démarches auprès de l’administration pour récupérer leurs biens et explore les tensions qui surgissent. Un univers kafkaïen. Celui d’une promesse non remplie.
précédé de :
La Voz de los sobrevivientes (La Voix des survivants)
de Marta Rodríguez & Jorge Silva
Colombie doc. vostf 1980 coul. 16min (cin. num.)
La Voix des survivants est réalisé par les cinéastes à la demande des paysans du CRIC (Conseil Régional Indigène du Cauca) qui dénoncent, devant les délégués d’Amnesty international, la terrible répression dont ils ont été victimes dans leur combat pour la récupération des terres. En hommage à la mémoire du leader indigène nasa, Benjamín Dindicue.

 

Mardi 7 novembre
14h30 
:
La Nouvelle Medellin (La Nueva medellín)
de Catalina Villar
France doc. vostf 2016 coul. 1h25 (cin. num.)
18 ans après les Cahiers de Medellin, Catalina Villar retourne dans la ville considérée à l’époque comme la plus dangereuse au monde. Elle découvre Medellin en pleine mutation et retrouve ceux qu’elle avait filmés, aujourd’hui très impliqués dans la vie du quartier de Santo Domingo. Mais le fantôme du jeune poète Juan-Carlos, tué peu après le premier tournage, plane sur le film et se dresse en rempart contre l’oubli.

16h30 :
En el taller
d’Ana Salas
Colombie doc. vostf 2016 coul. 1h30 (cin. Num.)
La documentariste Ana Salas filme son père, l’artiste peintre Carlos Salas, au travail dans son atelier. Des échanges épistolaires entre eux, aux multiples phases de la réalisation d’une œuvre, un double processus de création prend vie sous nos yeux. Passionnant portrait ; au plus près de l’homme et de la matière, de la rencontre entre deux êtres et de leur art.

19h00 :
Aequador
de Laura Huertas Millán
France – Colombie
doc. vostf 2012 coul. 20min (cin. num.) Aequador est une relation de voyage sans parole, évoquant les dérives d’un rêve progressiste et moderniste en Amérique Latine. Nous avons imaginé un temps révolu où une idéologie extrémiste se serait lancée à la conquête du territoire amazonien.

Miedo
de Paula Ortiz Gonima
France – Colombie
doc. vostf 2016 coul. 40min (cin. num.)
Au cœur de Cali, ville colombienne à l’apparence paisible, on découvre comment les gens s’organisent au quotidien pour se protéger de la criminalité, présence invisible, imprévisible mais parfois aussi fantasmée.

21h00 :
Nuestra voz de tierra, memoria y futuro
de Jorge Silva & Marta Rodríguez
Colombie doc. vostf 1982 n&b 1h50 (cin. num.)
Du combat mené dans les années 1930 par le leader Manuel Quintín Lame à la création du CRIC (Conseil Régional Indigène du Cauca) en 1970-71, Marta Rodríguez et Jorge Silva consignent les luttes et recueillent les témoignages des populations indigènes pour faire reconnaître leurs droits, préserver leurs cultures et leurs langues et récupérer leurs terres. Prix Fipresci du Festival de Berlin, 1982.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.