"La Arrancada" d'Aldemar Matias au 28e festival de Biarritz 2019

Le premier long métrage documentaire "La Arrancada" d'Aldemar Matias est en compétition au sein de la 28e édition du Festival Biarritz Amérique latine qui se déroule du 30 septembre au 6 octobre 2019.

"La Arrancada" d'Aldemar Matias © Dublin Films "La Arrancada" d'Aldemar Matias © Dublin Films
Jennifer, 20 ans, doit concourir à une compétition d'athlétisme et porter à cette occasion les couleurs de son pays, Cuba, mais elle a des doutes quant à son investissement contrairement aux attentes de sa mère.

La jeune Jennifer, athlète sportive qui se questionne sur le sens de son implication dans la société, est suivie par la caméra documentaire d'Aldemar Matias. Le réalisateur suit également sa mère Marbelis, responsable d'un centre de santé public, dans une histoire implicite impliquant des attentes, une transmission et le poids que doit porter une nouvelle génération dont l'avenir sur l'île semble toujours incertain. La fierté de l'identité cubaine et du culte de la personnalité du dirigeant Fidel Castro, malgré sa mort, sont toujours là, mais le pays est à l'image de l'implication de Jennifer : incertain. C'est après avoir suivi des études de cinéma à la célèbre école de l'EICTV à Cuba, que le réalisateur brésilien réalise après le court métrage El Enemigo son premier long métrage avec La Arrancada tourné à Cuba avec l'intention de saisir une radiographie plus globale de la situation politique et sociale du pays actuel. Avec une approche éminemment documentaire où il s'agit de suivre d'abord Jennifer dans son quotidien et sa mère, l'histoire défile comme une fiction avec aucun échange face caméra et aucun dialogue avec le réalisateur Aldemar Matias derrière la caméra. C'est ainsi l'idée que le réel du quotidien d'une personne est suffisamment explicite pour traduire la situation de tout un pays dans son ensemble.
Au sein d'un micro-famille constituée d'une mère et de ses deux enfants, une mère force sa fille à défendre les valeurs de son pays à travers le sport alors qu'elle soutient en même temps la décision de son fils de partir vivre au Chili. C'est aussi une manière de montrer que derrière les images iconiques du Che et de Fidel Castro, ce sont des femmes mères de famille qui portent à bout de bras leur vision du projet social et de leur propre famille malgré les contraintes économiques et surtout dans un état d'esprit permanent de résilience. La mère de Jennifer est tellement énergique et forte qu'il reste hélas peu de place à sa fille pour se projeter en toute conscience de cause dans ses choix personnels. Tout ce récit se développe à travers un montage dynamique et une caméra toujours subtile pour ne jamais être intrusive tout en restant au plus près de ses protagonistes.

 

LA ARRANCADA - Bande-annonce VOSTFR © Festival Biarritz Amérique Latine

 

timthumb
La Arrancada
d'Aldemar Matias
Documentaire

63 minutes. Cuba, France, Brésil, 2018.
Couleur
Langue originale : espagnol

Scénario : Aldemar Matias, David Hurst
Images : Aldemar Matias
Montage : Jeanne Oberson
Montage son et mixage : Romain Ozanne
Étalonnage : Lucie Bruneteau
Production : Dublin Films
Producteur : David Hurst
Ventes internationales : FiGa Films

 

 

 

Contact :
Dublin Films
info@dublinfilms.fr
www.dublinfilms.fr

FiGa Films
contact@figafilms.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.