Billet de blog 28 sept. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

FBAL 2022 : "Punto rojo" de Nicanor Loreti

Au milieu d'une plaine déserte, un homme seul dans une voiture tue le temps en participant à un jeu radiophonique sur le football où il se révèle particulièrement doué. Sorti de nulle part, le cadavre d'un homme armé s'abat sur son pare-brise : c'est le début d'un enchaînement de situations délirantes.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage fiction de la 31e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2022 : Punto rojo de Nicanor Loreti

Grand amoureux du football autant que du cinéma de genre, le réalisateur, scénariste, monteur et producteur Nicanor Loretti conjugue étroitement ses références autour d'une intrigue minimaliste d'une prodigieuse efficacité, reposant également sur le dispositif du théâtre classique : un temps, un lieu, une tragédie. C'est un peu comme si les scènes finales des duels des westerns de Sergio Leone se retrouvaient allongés pour mieux être disséqués et en faire émerger la matière de nombreux récits.

"Punto rojo" de Nicanor Loreti © Boikot Films

Nicanor Loreti s'inspire aussi bien de la BD dans le style visuel de sa mise en scène que dans les cadrages et le rythme trépidant de son montage. Son scénario est construit sur la logique même d'une partie de football où la dynamique de récit repose sur les différentes personnes successives qui ont le ballon comme enjeu de pouvoir narratif : le possesseur du ballon devient celui qui écrit l'histoire face à son public. Dans le film, les personnages ne cessent de se renvoyer le pouvoir de vie et de mort sur l'un et l'autre. Le trio de personnages dans cette plaine déserte n'est pas sans rappeler le Bon, la Brute et le Truand du film du même nom, en ajoutant le cadre du polar avec un chef mafieux en hors champs et un récit contemporain où les portables et les drones participent à l'intrigue en rendant le hors champs acteur immédiat du récit.

Ce pur plaisir cinématographique où trône l'humour noir qui s'était illustré et imposé avec force au monde dans le cinéma argentin avec Les Nouveaux sauvages (Relatos Salvajes, 2014) de Damián Szifron, est construit à partir d'une production indépendante et d'un prodigieux sens de l'invention de la narration pour saisir sans temps morts l'attention de son public.

Il n'en reste pas moins que Nicanor Loreti brosse en filigrane un état du monde chaotique où le grand spectacle du football est censé anesthésié les consciences, à l'image du Mondial du foot organisé en 1978 dans l'Argentine sous régime dictatorial.

Punto rojo
de Nicanor Loreti
Fiction
80 minutes. Argentine, 2022.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Demián Salomón (Diego), Mariana Anghileri (Paula), Edgardo Castro (Edgardo), Matías Lértora (Osvaldo), Paula Manzone (Mercedes), Juan Palomino (le chef d'Interpol), Constanza Cardillo (Rita), Pablo Sala (Torto)
Scénario : Nicanor Loreti
Images : Mariano Suárez
Montage : Nicanor Loreti
Musique : Pablo Sala
Designer sonore : Pablo Sala
Réalisateur seconde équipe : Pablo Parés
Directeur artistique : Catalina Oliva
Production : Boikot Films, Otto films
Producteurs : Oriana Castro, Nicolás Galvagno, Nicanor Loreti
Producteurs exécutifs : Oriana Castro, Nicolás Galvagno
Producteurs associés : Lucas Accardo, Ana Gambaccini, Damian Loreti

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma