Billet de blog 30 sept. 2022

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

FBAL 2022 : "La Hija de todas las rabias" de Laura Baumeister

María, 11 ans, vit seule avec sa mère Lilibeth près d'une décharge à ciel ouvert en quête de matières à revendre. Le jour où leur situation devient plus difficile, mère et fille sont contraintes de se séparer momentanément.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Film de la compétition long métrage fiction de la 31e édition du Festival Biarritz Amérique Latine 2022 : La Hija de todas las rabias de Laura Baumeister

Plus d'une décennie après La Yuma de Florence Jaugey qui était également en compétition au festival de Biarritz, La Hija de todas las rabias de Laura Baumeister est le nouveau long métrage de fiction nicaraguayen d'une réalisatrice audacieuse impliquée dans son sujet. Parler de la situation des personnes les plus précaires à partir du point de vue d'une enfant était périlleux quant à la position du regard posé. Or, Laura Baumeister réussit à éviter la pornomisère en construisant des personnages qui ne sont jamais victimes de ce qui leur arrive car malgré la tragédie dans laquelle ils vivent, ils ne cessent de se mouvoir pour trouver des solutions, certes précaires et très inconfortables, mais qui leur permettent de souffler avant de continuer à avancer. Par ailleurs, la jeune fille de 11 ans possède une rage constructrice qui lui permet à la fois de ne pas se laisser dévorer par des situations tragiques et de conserver la tête haute.

"La Hija de todas las rabias" de Laura Baumeister © DR

De la même manière, la construction de l'image participe pleinement à ancrer le récit dans une fiction nourrie d'une profonde réalité documentaire où les multiples couches d'interprétations s'invitent pour découvrir la réalité dramatique d'un pays où plus de 70% de la population survit sous le seuil de pauvreté. Ainsi, le film s'ouvre au format Scope sur un merveilleux soleil à l'horizon tandis que dans la partie inférieure de l'image s'étend la décharge et de nombreux enfants en quête de moyens de survie. Ce premier plan synthétise ainsi la réalité d'un pays où se conjuguent beauté et désespoir, également reflet symptomatique d'une société consumériste globalisée où les déchets toxiques inhérents à l'irresponsabilité des uns sont retraités au péril de leur vie par les autres. Ainsi, le film de Laura Baumeister ne se contente pas de poser un regard lucide sur la situation sociale du Nicaragua mais crée des interconnexions implicites avec le reste du monde.

Avec sobriété et efficacité, Laura Baumeister construit un récit innervé par une énergie folle par sa jeune protagoniste avec l'appui d'une image horizontale qui est un appel incessant à créer un nouvel horizon dans une situation périlleuse. La force de l'image au service de son récit ne se perd jamais dans la seule tragédie alors que la situation environnante se révèle toujours plus chaotique, tel un incendie social qui s'étend toujours davantage. La rage de vivre de la jeune fille est alors ce mouvement salvateur qui la conduit à découvrir une force intérieure secondée et encouragée par sa propre mère sous une forme inattendue enracinée dans une tradition résiliente multiséculaire.

La Hija de todas las rabias
de Laura Baumeister
Fiction
87 minutes. Nicaragua, Mexique, Pays-Bas, Allemagne, France, Norvège, Espagne, 2022.
Couleur
Langue originale : espagnol

Avec : Ara Alejandra Medal (María), Virginia Raquel Sevilla Garcia (Lilibeth), Carlos Gutierrez (Tadeo), Noé Hernández (Raul), Diana Sedano (Rosa)
Scénario : Laura Baumeister
Images : Teresa Kuhn
Montage : Raúl Barreras, Julián Felipe Sarmiento López
Musique : Jean-Baptiste de Laubier, Arthur Simonini
Design sonore : Lena Esquenazi
Coordinateur des effets spéciaux : Eric Víquez
Production : Cardón Pictures, Dag Hoel Filmproduksjon, Felipa Films, Halal Films, Heimatfilm, Marth Films, Nephilim Producciones, Promenades Films
Productrices : Laura Baumeister, Rossana Baumeister, Bruna Haddad, Martha Orozco

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan