Sorties de route : le chemin de Cyrille Pomès

Après A la lettre près (Albin Michel, 2003) et Chemins de fer (Emmanuel Proust, 2009), Cyrille Pomès publie Sorties de route chez Scutella éditions(*), récit contemporain, chronique douce amère du temps qui passe et répare les blessures. Qui parle de la mort, des certitudes, des choix que l’on fait. Et des raccourcis que la vie nous impose. Souvent.

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

Lindley tient une baraque à frites au bord d’une nationale, en marge de ses propres envies. On devine un passé douloureux, un passé trop présent. En toile de fond, une radio rapporte des nouvelles du monde, des faits, des préoccupations terre-à-terre : la popularité du président, les grèves, une maternité prochaine. Le jour, Lindley sert à boire, à manger, un café. La nuit est plus compliquée : il y a les insomnies. Les rêves. La solitude.

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

Cyrille Pomès réalise textes et dessins, il m’a confié avoir voulu, avec Sorties de route, répondre à cette question : «quel est le quotidien d'une personne qui tient une baraque à frites?». Cela peut sembler prosaïque, il n’en est rien : inspiré par ceux «qui ont un rôle inerte face au mouvement des autres» (un vendeur au bord d’une route, les balayeurs dans les aéroports, barmen, hôtes de caisses dans les cabines aux péages autoroutiers, agents de gare...) Cyrille Pomès tisse une trame sensible qui renvoie à notre propre perception du monde. «Ces gens sont pour moi des témoins privilégiés, dans le sens où, sur un lieu précis et restreint, ils peuvent voir passer (presque) tous les types d'humains existant, tout le monde étant égal devant la nécessité de prendre le train, de faire le plein, de manger un sandwich». Il a finalement centré son récit sur un vendeur au bord d’une route de France, où le temps s’arrête tandis que la radio qui égraine les informations évoque en filigrane ce mouvement continu. Ce flux permanent.

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

L’album est également né d’une réflexion : «lorsqu'on est en voiture et qu'on croise un de ces bouquets en bord de route, ces "bornes de mémoire", on sait qu'un drame s'est joué derrière. Et si dans un premier temps j'ai pour ma part la curiosité de me recréer ce drame, de le deviner, je ressens dans un second temps de l'empathie: ce bouquet pourrait être celui d'un proche, ou même le mien. Et je relâche légèrement la pédale d'accélérateur. Mon envie était d'amener à constater qu'au delà d'une curiosité morbide à l'égard de ces bouquets, ils nous renvoient aussi à notre propre histoire. Comme pour Lindley».

Interrogé sur sa technique de travail, Cyrille Pomès souligne qu’il voulait que son dessin soit propre à l’histoire racontée, «utilisant un crayon gras et une gomme pour créer flou et mouvement». Il a opté pour un outil ‘brosse’ pour «dessiner les couleurs». Le graphisme est donc un moyen et non un but et le résultat est saisissant: le dessin s’accorde parfaitement avec cette incertitude qui plane tout au long de l’album. Est-ce un rêve ? Une évocation ? Un souvenir ? Une fuite ?

Cyrille Pomès livre un album admirablement écrit et dessiné qui explore la palette des sentiments humains, au travers d’une galerie de personnages qui vont et viennent, et surtout grâce à Lindley, ce témoin statique dont le passé va resurgir bien malgré lui. Contre lui. Et le faire avancer.

 

 

  • Sorties de route de Cyrille Pomès, 96 pages couleur, Scutella éditions, 20€

(*) Scutella éditions a été créé en janvier 2009 avec 3 premiers ouvrages labellisés «Imprim’vert» entièrement réalisés en France, à Angoulême. « Scutella Editions souhaite mettre en valeur la narration graphique sous toutes ses formes, et aspire à la naissance d’œuvres de qualité, offrant à ses auteurs une liberté de création totale en leur proposant une ‘carte blanche graphique’ ». http://www.scutella.fr/

Extraits (cliquer sur les images pour agrandir) :  

 

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

 

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

 

 © Cyrille Pomès © Cyrille Pomès

 

 

Prochain article : En route pour Angoulême

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.