Il s'est éteint le 17 juillet 2010. Bernard Giraudeau laisse derrière lui une carrière dense, éclectique au cœur d'une vie bien remplie, il laisse néanmoins une œuvre inachevée. Il venait de finir l'écriture du scénario d'un album de BD avec le dessinateur Christian Cailleaux : Les Longues Traversées.

 

 

Acteur, réalisateur, producteur, scénariste et écrivain, arrière petit-fils d'un cap-hornier et fils d'un militaire de carrière, Bernard Giraudeau s'est engagé dans la marine nationale à l'âge de 16 ans. Entré à l'École des apprentis mécaniciens de la flotte de Toulon, il en est sorti major de sa promotion et fera deux fois le tour du monde à bord du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc. Et sera à jamais profondément attaché à la mer et à la marine. Aux océans, qu'il sillonna et dans lesquels il puisa inspiration et force.

 

En 2008, avec R97, des hommes à terre (Casterman), l'acteur-écrivain et le dessinateur racontent un tour du monde. Le voyage (initiatique) d’un jeune matelot embarqué à bord de « la Jeanne ». Alternant les scènes maritimes et terrestres, R97* retrace le quotidien des marins vivant au rythme de la navigation et de la formidable machinerie d’acier qui les transporte de ports en ports. Des marins vivant surtout fébrilement dans l’attente des escales qui sont autant de promesses de rencontres et de découverte d’un inconnu rêvé, fantasmé.

 

Nourri des livres de Bernard Giraudeau, Un Marin à l’ancre (éditions Métailié, 2001- Points 2002) et Les Hommes à terre (éditions Métailié, 2004 - Points 2009), R97 raconte la destinée d’hommes embarqués pour un voyage au bout d’eux-mêmes. Une odyssée même, faite de solitude, de rêves, de communauté, de fraternité. Le dessin de Cailleaux est poétique, évocateur et inspiré, il retranscrit magnifiquement cette atmosphère sourde où les hommes intériorisent leurs rêves durant la traversée et s’épanchent peu, si ce n’est pour partager un peu de leur expérience personnelle. Pour parfaire l'apprentissage, pour s’attacher une amitié. Et ne vivent que pour les escales et les bordées viriles qui feront d'eux (bien au-delà du voyage seul) des hommes accomplis, peut-être. Autobiographique et mélancolique, R97 est une ode à la marine et aux marins. Souvenirs d’une inlassable quête. Qui ne s’arrête qu’une fois le voyage terminé. Jusqu’au prochain embarquement. Jusqu'à la prochaine traversée.

 

Les Longues traversées est la deuxième collaboration entre Christian Cailleaux et Bernard Giraudeau. Les Longues Traversées sera une oeuvre posthume. Un texte aux thèmes chers à l’auteur : la marine, le voyage, l’amour, la découverte de soi. A travers l’histoire de deux hommes, un matelot à quai et un ancien marin (peut-être le Théo de R97), Les Longues traversées est un récit de voyages et de rencontres, réels ou imaginaires, avec la mémoire des hommes et des choses et les rêves qui servent de fil conducteur. Longue lettre d’amour à un élément (la mer) et à un corps (la Marine), le livre allie la subtilité graphique du dessinateur et les textes puissants, les dialogues fins et poétiques de l’auteur. Dans la lignée du roman Cher amour (éditions Métailié, 2009). La sortie de l’album, initialement prévue le 15 octobre prochain, est aujourd’hui différée, sans date précise.

 

« Je m’émerveillais déjà des parfums d’Orient, du regard des femmes. Le monde allait être le plus inattendu des spectacles. Je ne soupçonnais aucun futur. » [Bernard Giraudeau]

 

DB

R97, Les hommes à terre, Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux, Casterman 2008, 18 € - Les 6 premières planches à découvrir ici.

Les Longues traversées, Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux, Dupuis – Collection Aire Libre. Parution second semestre 2011.

 

* R97 est l'immatriculation du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc.

 

Crédits images © Cailleaux, Giraudeau / Casterman, Dupuis-Aire Libre

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Dommage qu'il n'y ait si peu de commentaires chaleureux, car c'était un HOMME BIEN .....ET DE BIEN !Bien peu aujourd'hui peuvent se prévaloir de ses qualités humaines,de son charisme,et de son courage devant la maladie!

Repose en paix Bernard,nous ne t'oublierons pas!